Mode
Lena Dunham : actrice, auteure … et styliste

Lena Dunham : actrice, auteure … et styliste

08 octobre 2014 | PAR Megane Mahieu

La créatrice de la série Girls, portrait sans fard d’une bande de jeunes new-yorkaises, a lancé récemment une ligne de vêtement en collaboration avec la marque anglaise Nasty Gal. 

« Not that kind of Gal » : c’est le nom de la collection imaginée par  Sophia Amuroso, à la tête de la marque Nasty Gal, et par Lena Dunham en référence à l’ouvrage Not that kind of girl qu’elle a publié récemment. Au total ce sont 15 pièces adhérant à l’univers de la réalisatrice, à la fois pop, urbain et trash que l’ont peut trouver sur l’eshop de la marque sur une gamme de prix allant environ de 15 à 250 euros. Quelque peu étonnant pour cette jeune femme qui ne cesse de faire l’apologie du « fauché » dans sa série. 

Autre étonnement, celui de voir les mannequins arborant les créations Nasty Gal sur le site : des corps tailles 34 loin des revendications de Lena Dunham qui ne cesse de se dire, et à juste titre, en faveur de la diversité des corps et qui dans Girls montre sans pudeur son anatomie. Une désinhibition qui, une fois la théorie dépassée, frôle souvent l’overdose…

Lena Dunham, une icône générationnelle incontestable mais une icône de mode? On peut tout à fait se réjouir de l’audace de la jeune femme qui fait fi des conventions quant à ses tenues, surtout sur le tapis rouge, loin des stéréotypes hollywoodiens. Mais avouons-le,  si on se réjouit de voir les épisodes de Girls, nous sommes ici moins convaincus par les talents de styliste de la jeune femme…

[La recette de Claude] Crème brûlée à la chicorée
Stéphane Bourgoin « Serial Killer »
Megane Mahieu

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture