Cinema

Adam Driver, « prince charmant de la génération Y »

Adam Driver, « prince charmant de la génération Y »

21 juillet 2015 | PAR Hakim Akcha

Toute La Culture vous livre le portrait du jeune acteur Adam Driver, pré-senti pour incarner Kylo Ren dans le prochain Star Wars. Un acteur qui révolutionne les critères de beauté des stars de cinéma masculine tout en nous rappelant le Paul Dano des années 2000. 

L’acteur est un ancien marine des États-Unis d’Amérique. Après être parti en Irak il intègre la célèbre école de théâtre, de musique et d’arts chorégraphiques de New-York : Juilliard. Le rôle qui lui vaut sa célébrité actuelle est celui d’Adam Sackler, le petit-ami de Lena Dunham dans la toute jeune série Girls (2012). Adam semble également être une étoile montante du cinéma d’auteur-e et du cinéma indépendant. Sa présence dans While We’re Young, où Ben Stiller et Naomi Watts remettent leur vie de couple en question après la rencontre avec un jeune couple, ne vient que confirmer cette idée. Cependant, l’artiste ne s’arrête pas au cinéma indépendant. Ils participent à de nombreux films de cinéastes monstrueusement connus dans le monde entier, comme Spielberg avec Lincoln ou les frères Coen avec Inside Llewyn Davis. Ajoutons que le générique de Silence, le prochain Scorsese, livre des images de notre cher acteur. Enfin, la consécration de sa carrière arrive lorsqu’il est choisi pour jouer le méchant suprême, Kylo Ren, dans le prochain block-buster de la saga Star Wars. Dark Vador n’a qu’à bien se tenir.

« Le prince charmant de la génération Y » doit ce surnom à son rôle dans la série Girls. Ce rôle, où il est plus souvent nu qu’habillé, lui vaut ce surnom auprès des jeunes fans de la série. Un rôle qui révolutionne l’idéal cinématographique masculin. Adieu les  parfaits abdominaux et pectoraux, les torses épilés et les visages symétriques. Désormais, le fantasme des fans de la série est ce soldat de 1,91m à la carrure forte mais bourrue. Un rôle de nouveau modèle masculin hipster qui lui colle à la peau et lui permet surtout un grand nombre de contrat juteux, à l’image de celui de Star Wars.

Adam Driver semble traverser un parcours qui ressemble étrangement à celui de Paul Dano, il y a de ça quelques années. En effet, ce dernier avait commencé fort en remportant l’Independant Spirit Award pour le meilleure espoir masculin de l’année du festival Sundance avec L.I.E. (ou Long Island Expressway) et a eu sa consécration avec le rôle de Dwayne dans la comédie douce et amère, Little Miss Sunshine. Lui aussi avait été le nouveau modèle masculin de toute une génération. Et sa carrière prospère encore. En somme, ce n’est que le début dans la carrière de l’artiste et Adam nous promet bien d’autres films à ajouter à son curriculum vitæ.  

Visuel : © Captures d’écrans d’Adam Driver dans Girls et dans While We’re Young. 

[Festival d’Avignon] Fabrice Lambert : « Avignon c’est un endroit dangereux »
Jacques Biny à la galerie Pascal Cuisinier à Paris
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *