Mode
La sélection du mardi : lingerie de sein-te ou les tendances audacieuses

La sélection du mardi : lingerie de sein-te ou les tendances audacieuses

07 mai 2013 | PAR Mariska Konkoly



La polémique a été lancée le mois dernier comme sonnant le glas de la fin des dessous qui détruiraient a feu petit les inspirations dentellières de nos secrets. Malheur alors si le corset majestueusement appelé dès lors soutien-gorge se devrait de disparaître sous la gouverne d’un sein dénudé pour une meilleure santé. Afin de se prémunir contre cette triste privation de style, il est hors de question de s’octroyer ce joli privilège qui habille avec art, parcimonie et manière les poitrines émotives en quêtes de tendance.

Oysho

Bien soit rendu, à la laide dictature du carcan sportif, manifeste de l’aplatissement notoire qui, pour notre garder notre chair à l’abri du balbutiement s’efforce de s’assurer une dignité stylisé. Le croisement dans le dos n’a que faire de cette prérogative particulière qui nous empêche de mêler élégance audacieuse et maintien parfait. Pour se faire, en absolution du pratique, quelques griffes très chics opèrent bien des changements au rayon du sportswear étouffant. C’est le cas de Princesse Tam Tam qui lance depuis quelques semaines un ensemble bien démonstratif, qui prêche la protection et la féminité. Impossible et pourtant, le nid d’abeilles bourdonne avec habilité sur les bordures orangées et fluorescentes d’un chic porteur d’une nouvelle promesse sur le chemin merveilleux de la course à pied.

Dans la veine de l’invention, meilleure amie de nos poitrines engourdies et précepteur d’une ère de la liberté, la griffe Bodas use de la technologie au service de l’illusion parfaitement soutenue. Le balconnet comme outil tortueux et chevaleresque, l’armature en faucille du sein semble disparaître sous la pureté de la coupe métamorphosée en matière soyeuse. Le nom de ce doux perfectionnement, le Tactel Strech qui allie balconnet souple et maintien, un alliage  qui féminise les coupes anguleuses et qui parfaire les arrondis joyeux.

L’émulsion de délicatesse s’extasie à d’autres repères invétérés, icône bucolique de l’ère de la légèreté, Oysho s’échoue sur les plages de la dentelle soutenue par des formes vagabondes et ensoleillées, qui chantent avec poésie les louanges de la liberté. Les chœurs du froufrou enchaînent en canon un lyrisme promu en nuage, une douce euphorie onirique partage et compose sur nos seins évadés une symphonie féminine et pleine de douceur. Le carcan maudit devient couronne de fleurs, immaculée de jolies choses.

Au rang de la lingerie inventive et très pop, Deborah Marquit se fait l’apparat des souveraines du glam’rock. Comprenez des ensembles colorama dessinés en explositions suaves et sensitives qui mêle chic et étrange. Le soutien-gorge acteur du fun et de l’incroyable découverte dévoile ses charmes en version fluorescente, le noir devenant ambivalence. Tout comme chez Mimi Holliday ( by Damaris), la petite griffe loin d’être fille-fille sait jouer du colorant et mieux que le light painting dessine des horizons effervescents. Chez Stella McCarney, c’est la dentelle et la préciosité qui recompose avec élégance des satins, des formes fines qui ne minaudent pas sur la féminité, en must et hors compétition de la course au balcon, le set de culotte joliment épicurien. Un seul mot d’odre donc pour cette saison : Boobies but Goodies !

Visuels (c)  (DR)

Légende : 1) Ensemble Bodas, soutien-gorge et string en Smooth Tactel. 2) Ensemble Princesse TamTam, soutien-gorge et shorty en maille chinée et stretch. 3) Ensemble Deborah Marquit, soutien-gorge et culotte en dentelle italienne. 4) Ensemble Oysho, soutien-gorge et culotte en dentelle. 5) Ensemble Mimi Holliday by Damaris, soutient-gorge et culotte en dentelle et satin de soie. 6) Set de sept culottes Stella McCartney en soie et coton.

JCDC punkophile à New-York
« L’ exception culturelle » Dailymotion ne sera finalement pas rachetée par Yahoo
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture