Mode
La sélection du mardi : boyish, I wish !

La sélection du mardi : boyish, I wish !

19 novembre 2013 | PAR Mariska Konkoly

 SELECTION-DU-MARDIIsabel Marant jette ses doigts de fée autour d’une collection exclusive, et il nous semble opportun et de bon augure de mettre à bien ce style un brin boyish tant désiré qui habille d’imprimés, de chapeaux et de larges manteaux les jeunes filles en fleurs qui dansent ainsi dans la neige, cheveux au vent martelés de flocons et de bottes à franges ! Le tout, en trois impératifs.

1. Couvre ton chef. Il est partout alors en version capeline de laine, remonté sur le dessus et serti d’une chaîne. Duo en camel ou bien noir de jais, c’est le chapeau qui remplace les bonnets joyeux, pompons qui ne palpitent plus mais que l’on aime toujours autant. Le cowboy des temps modernes plante donc sur ses deux oreilles une face différente qui protège du froid et élance la tendance, tel un magicien changeant les tenues qui passent en mesure singulière.

Où ça ? Intemporel et en feutre de laine chez Karl Lagerfeld, chic en chaîne chez Zara.

2. Tissu tissé de fleurs. Sur les petites robes, douces notes de l’automne, tournoient sans bornes des herbiers anciens, des couleurs de feuilles mortes, de l’ocre et de l’orgeat, beaucoup de bordeaux  et du vert un peu partout. Princesse romantique à la figure épaulée, chemisier à demi-resserré jusqu’au cou, la gorge en lien, la ligne tombante sur les bottes de pluie, c’est l’ère doucement romantique d’un certain et tendre regard d’enfant qui se lève, monte ses collants et fait voltiger les jupes d’apparence trop grandes.

Où ça ? Légère et tendre chez Asos, qui parle d’elle-même.

asos3. Large mesure. Bien indispensable version bouclée, zippée, forme boule, manches extrêmes, mais surtout boyfriend, le manteau a tout de cette allure indispensable, qui, en grand, tient au chaud. En gris il se dégrade, il renferme en son cœur la chaleur qui manque un peu trop, il ajoure les silhouettes devenues plus allongées, maximise les coupes masculines, qui pourtant se féminisent à outrance.

Où ça ? Chez Isabel Marant of course, toujours en indispensable, ou chez Topshop pour les immanquables, classique et oversized.

Légendes : Fedora en feutre de laine, Karl Lagerfeld, 150 euros. Chapeau en feutre de laine, Zara, 22,95 euros. Robe chemise à imprimé fleuri hivernal, Asos, 56,61 euros. Manteau en mailles Ifea, Étoile Isabel Marant, 360 euros. Manteau Oversize en coton, Topshop, 195 euros.

Visuels © : Asos et DR

Imitationofdeath, une perf fracassante mais excessivement démonstrative
[Interview] IAM : Dernier album signé, « CQFD » d’un rap engagé
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *