Mode
Disparition de Marie-Louise Carven, la « plus petite d’entre les grands couturiers »

Disparition de Marie-Louise Carven, la « plus petite d’entre les grands couturiers »

09 juin 2015 | PAR Milena Landre

Marie-Louise Carven, de son vrai nom Carmen de Tommaso est décédée ce lundi, à l’âge de 105 ans. Fondatrice de la maison de haute couture Carven, elle était considérée comme la grande couturière des femmes de petite taille. 

Née en 1909 à Châtellerault dans la Vienne, Marie-Louise Carven crée sa maison de haute couture en 1945, après avoir étudié l’architecture et le design intérieur à l’Ecole des beaux-arts de Paris. La doyenne de la mode s’impose très vite comme la couturière des petites femmes qui, comme elle, peinent à s’habiller. En 1949, Jacqueline François chante « Les robes de chez Carven » : c’est la consécration. La couturière rivalise dès lors avec les grands noms de la haute couture d’après-guerre et créé des robes au style gai et frais : motifs vichy, tailles ceintrées, robes décolletés aux fines rayures blanches et vertes… Ce « vert Carven » devient alors sa signature. Madame Carven s’impose par ses créations qui témoignent de l’insouciance d’un Paris d’après-guerre. Elle habillera Brigitte Fossey, Edith Piaf ou encore la femme de Valéry Giscard d’Estaing lors de son mariage.

Une longévité extraordinaire pour cette femme, qui outre ses talents de styliste, a marqué les français par son engagement auprès des juifs sous le Régime de Vichy. Elle est à ce titre Juste parmi les nations depuis 2000 et a été promue Commandeur dans l’ordre de la Légion d’Honneur en 2009. Dans un hommage diffusé le jour de son décès, la ministre de la Culture Fleur Pellerin décrit la doyenne de la haute couture française comme une « collectionneuse aussi généreuse qu’avisée ». Elle a en effet effectué de nombreuses donations au Musée du Louvre et au Musée Guimet.

Après son retrait de la mode en 1993 à l’âge de 84 ans, Henri Sebaoun et Guillaume Henry se succèdent à la présidence de la griffe. Le 2 mars 2015, le duo Alexis Martial – Adrien Caillaudaud a été nommé à la direction artistique de la mode Femme. Côté Homme, c’est Barnabé Hardy qui dirige la création. La haute couture est aujourd’hui en deuil face à la disparition de Madame Carven, fondatrice d’une des plus prestigieuses maisons de haute couture française que l’ancien ministre de la Culture Frédéric Mitterand décrivait en 2010 comme « le lieu de mémoire de la mode française ».

 

Retrouvez les articles de la rédaction sur la collaboration entre Carven et Marionnaud en 2013 et l’ouverture de la première boutique de la marque à Paris en 2011.

Visuel : CC

Marché de l’art : le point sur les ventes aux enchères parisiennes
« The art of the brick » quand le médium artistique est une brique de Lego
Milena Landre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture