Marché de l'art

Marché de l’art : le point sur les ventes aux enchères parisiennes

Marché de l’art : le point sur les ventes aux enchères parisiennes

09 juin 2015 | PAR Flora Vandenesch

Lundi 1er juin, débutait la semaine attendue des ventes d’art moderne et contemporain parisiennes. Les trois principales maisons étaient bien sûr représentées : Artcurial, la maison française, concurrente de Christie’s (la britannique) et de Sotheby’s (la New-Yorkaise). Au total, 240 œuvres proposées aux enchères. Les chiffres ont largement dépassé les estimations. Au cours de la soirée, Artcurial a perçu une somme de 10 945 770 euros, avec notamment la vente d’œuvres de Max Ernst.

La seconde journée était organisée par Sotheby’s mardi 2 juin. 33 lots ont été décrochés pour une somme atteignant 22 546 600 euros, dont une grande toile de Simon Hantaï, vendue pour 2,55 millions. Jeudi 3 juin, la vente avait lieu chez Christie’s. Le tableau de Joan Mitchell, choisi pour la couverture du catalogue, est parti au prix de son estimation, soit 1,3 million d’euros. Parmi les autres ventes de la soirée, Le Rêve, datant de 1963, de Martial Raysse s’est vendu pour 901 500 euros et La Jeune fille à l’oiseau, de Germaine Richier a presque triplé son estimation fixée à 400 000 euros. Les ventes de la maison François Pinault ont atteint la somme de 17,4 millions d’euros jeudi soir à Paris, enregistrant 6 millions et demi de plus qu’Artcurial.

Une des envolées spectaculaires de la semaine est attribuée à un tableau de Jean Dubuffet, L’homme au plastron bleu, qui a multiplié par 3 son chiffre estimé au départ, atteignant 1,56 millions d’euros.

Visuels :
@ADAGP, Max Ernst, Sans titre, 1921
MARTIAL RAYSSE, Le Rêve, Courtesy Christie’s
Simon Hantaï, M.C.5 (MARIALE), 1962 Courtesy Sotheby’s
Zao Wou-Ki, 1.05.60 Courtesy Sotheby’s
Zao Wou-Ki, 5.05.60 Courtesy Sotheby’s
Jean Dubuffet, L’homme au plastron bleu, 1944 Courtesy Sotheby’s

La fondation du patrimoine acquiert la bibliothèque de Jean Giono
Disparition de Marie-Louise Carven, la « plus petite d’entre les grands couturiers »
Flora Vandenesch

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *