Tendances
Les 12 sorties incontournables de la semaine du 8 octobre

Les 12 sorties incontournables de la semaine du 8 octobre

08 octobre 2012 | PAR Charlotte Bonnasse

Pour ne pas faire grise mine comme le ciel en ce début de semaine, on a sélectionné pour vous les 12 réjouissances de la semaine : les planches et les expos réservent de belles surprises. On vous propose aussi de petits évènements-détente pour éclairer la journée.

1. Le Festival Temps d’Images fête son dixième anniversaire : depuis dix ans, TEMPS D’IMAGES provoque de nombreuses confrontations inédites intégrant sans frontière les arts de la scène et de l’image, servant ainsi d’appel et d’appui à une génération d’artistes libérée des genres. Au 104, on retrouvera dès mardi une programmation mêlant fidélité et découverte, en proposant des œuvres présentées lors des premières éditions du festival ainsi que des créations originales. Attention, explosion de talents… exigez le programme ! Mardi à 20h30, on redécouvrira l’oeuvre culte de Gavin Bryars « Jesus’ Blood never Failed me » : une nouvelle occasion de (ré)entendre ce monument interprété par l’Orchestre de chambre de Paris, sur une création vidéo du réalisateur Olivier Smolders et du photographe Jean-François Spricigo. Vendredi et samedi, The Tiger Lillies & Mark Holthusen nous invitent à une expédition marine entre concert music-hall et film baroque, à 21h. Côté théâtre, on retrouve toujours dès mardi le cultissime Denis Marleau. Le 104, 5 rue Curial, 75019 Paris. Temps d’Images sur Facebook.

2. Le vernissage de l’expo Edward Hopper : c’est mercredi le premier jour de l’expo-évènement tant attendue. Pour la première fois, Paris accorde une rétrospective au peintre de la vie américaine, alors allons découvrir ces oeuvres controversées qui défraient la chronique, dans une expo qui se veut reflet de la complexité du peintre. Grand Palais, entrée avenue du Général Eisenhower, 75008, Paris.

3. Le vernissage de l’exposition « Raphaël, les dernières années » jeudi au Louvre: pleins feux sur les sommets de la Renaissance italienne, autour de chefs-d’oeuvre encore jamais présentés en France, une centaine de peintures, de dessins et de tapisseries retracent le parcours artistique du maître pendant les 7 dernières années de sa vie, et de ses deux principaux élèves.

4. On change de registre : focus sur les rouages de la société de consommation. Jeudi, c’est aussi le vernissage de l’exposition Hello à la Gaîté Lyrique, pensée par le collectif H5. Parcours ludique et parfois effrayant sur la stratégie marketing d’une marque qui enchante les petits et questionne les grands, l’exposition met en scène un système ambigu qui s’incarne dans une esthétique de jeu et de bonheur dont l’enfance, fantasme de pureté, lieu de l’utopie et du désir, est la cible idéale. De 14h à 20h, à la Gaîté Lyrique, 3 bis rue Papin, 75003, Paris.

5.  Jeudi de 19h à 21h, on court rencontrer Eric Débris à l’occasion de la sortie de la biographie de Metal Urbain « Un bon hippie est un hippie mort » aux Furieux, 74, rue de la Roquette, Paris 11e, m° Bastille.

6. On ne peut pas ne pas mentionner le concert de la semaine, même si celui-ci affiche complet depuis longtemps déjà: Radiohead fera vibrer Bercy jeudi et vendredi.

7. A partir de vendredi, le Salon de la Revue investit l’espace des Blancs-Manteaux avec ses 1000 exposants prévus cette année : pourtant, le Salon a choisi de s’interroger sur les « petites revues » pour réaffirmer leur rôle. On fêtera en nocturne vendredi le 1000e numéro de la revue « Europe », 48, rue Vieille du Temple, Paris 4e, m° Saint-Paul, entrée libre. Voir notre article.

8. Le film de la semaine, c’est « Sous la ville » de Agnieszka Holland : chronique historique dure et magistrale de l’histoire pas ordinaire de Leopold Socha dans la Pologne de la Seconde guerre mondiale, le film a été sélectionné par Paysages de cinéma. Lire l’interview de la réalisatrice.

9. Un peu d’érudition ne fait pas de mal, on salue l’hommage à Ernest Renan qui se tiendra jeudi et vendredi au Collège de France en guise de colloque de rentrée, avec les grands pontes du Collège de France : Antoine Compagnon, Pierre Rosenvallon, Jacques Bouveresse et bien d’autres, reliront à l’aune de la Cinquième République la figure de l’homme qui marqua la Troisième. Voir le programme complet.

10. Le Théâtre du Rond-Point nous donne à voir à partir de vendredi la suite de la farce férocement cruelle de Thomas Vinterberg, « L’enterrement ». L’entreprise de Daniel Benoin convoque les monstres de la tragédie grecque et les fous furieux des délires élisabéthains, en rassemblant une affiche prestigieuse. La malédiction familiale se perpétue, cette fois on enterre le père de Festen, celui qui subit et dénonça sans ambages les viols de son père sur lui. A 21h, salle Renaud-Barrault, 2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008, Paris.

11. Le festival de cinéma environnementaliste Jules Verne fêtera ses 20 ans, par une nuit de gala très alléchante jeudi soir au Grand Rex, avec pour invités d’honneur Richard Anderson (Stargate, McGyver) et Amanda Tapping. Rendez-vous pour un concert-évènement de musiques de film dirigé par David Newman à 20h30.

12. Angela Winkler donnera 3 concerts au Théâtre des Abbesses (en lien avec le Théâtre de la Ville), samedi à 20h30 et dimanche à 15h et 20h30. 31 rue des Abbesses, 75018, Paris.

Un voyage hallucinant dans La Cité du rêve de Krystian Lupa
Lescop, l’album d’un amoureux solitaire.
Charlotte Bonnasse

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *