Tendances

Les 10 incontournables de la semaine du 12 novembre

Les 10 incontournables de la semaine du 12 novembre

12 novembre 2012 | PAR Bastien Stisi

Cette semaine, le cinéma vampirique et l’art africain rencontrent des sonorités jazzy aux multiples langages et les créations fabuleuses d’un génie d’un autre temps. Sur leur route, la profondeur cinématographique de Hadar Friedlich et le monument Rigal qui fait un nouveau détour par le Rond Point, avec en point d’orgue, les illuminations de Noël annuelles, marquées cette année par le centenaire des Galeries Lafayette et leur collaboration occasionnelle avec Vuitton et Yann Kersalé…

Depuis le 23 octobre, la Cité des Sciences présente un résumé du travail multidisciplinaire et pléthorique de Léonard De Vinci, figure iconique de l’humanisme européen du seizième siècle. Au sein d’une scénographie didactique destinée à informer efficacement petits et grands, une quarantaine d’inventions – arbalète géante, tenue de plongée, barque volante -, regroupées au sein de six thématiques différentes, sont mises en avant et présentées aux yeux du public. Pour les retardataires qui ne se seraient pas encore laissés tenter par la découverte de l’univers incroyablement visionnaire du génie italien, pas de panique : l’exposition ne fermera ses portes qu’au coeur de l’été 2013… – Cité des Sciences et de l’Industrie – 30 avenue Corentin-Cariou, 75019 Paris – Métro Porte de la Villette.

Les cinéphiles teenagers du monde entier, assoiffés des aventures vampiriques d’Edward, de Bella et des autres, n’ont plus que quelques jours à attendre avant de voir la sortie de la seconde partie du cinquième opus de Twilight : Révélation. Affrontement ultime entre les Cullen et les Volturi, le film sort en France ce mercredi 14 novembre.

Récemment aperçu dans le A l’aveugle (2012) de Xavier Palud, le comédien Jacques Gamblin proposera la lecture de La nuit sera calme (1974) de Romain Gary, qu’il effectuera au 104 jusqu’au 14 novembre. Entretien fictif romanesque, le chef d’oeuvre de Romain Gary, jugé « foisonnant, drôle, fort et engagé » par Gamblin, marque le retour sur la scène du 104 de l’acteur, passionné par l’oeuvre de l’écrivain à la double-identité. – 104, 104 rue d’Aubervilliers, 75019 Paris – Métro Riquet.

La dixième édition du festival international de jazz Jazzycolors a repris ses droits le 6 novembre, et se déroulera jusqu’au 30. Le festival est organisé par les institutions culturelles étrangères de Paris, alors que les pays participants ont pour mission de faire découvrir au public français les meilleurs groupes de jazz autochtones. Trois mots-clés, dès lors, font figure de leitmotiv central qu’il convient de respecter : qualité, originalité, innovation. Orchestré par Bojan Z, le festival accueille durant trois semaines 19 concerts et 8 centres culturels, qui verront ainsi défiler sous les yeux d’un public toujours plus nombreux la crème de la scène jazz internationale actuelle. Le programme complet est à retrouver ici.

Les cultures continuent de se croiser et de se compléter au musée du Quai Branly. Alors que la magnifique enceinte accueille depuis le mois d’octobre un panorama de la peinture océanique aborigène, c’est cette fois au tour des arts africains et de ceux émanant du Nigéria de venir s’exposer au Quai Branly. Nigéria, Arts de la vallée de la Bénoué est la première exposition à présenter une vision exhaustive des arts des peuples qui résident autour de l’immense rivière Bénoué (1050 kilomètres de long), affluent direct du Niger. Les curieux et les spécialistes, toujours particulièrement nombreux, pourront contempler la statuette féminine Idoma et le reste de la collection, jusqu’au 27 janvier 2013. – Musée du Quai Branly, 37 quai Branly, 75007, Paris. Métro Alma-Marceau.

Alors que le festival des Inrocks ferme ses portes ce mardi soir avec les prestations très attendues de Tristesse Contemporaine et de Pulp, le Nouveau Casino accueille la pop colorée et mainstream de Mika, qui se présentera ce lundi et ce mardi sur la petite scène parisienne pour deux concerts exceptionnels, évidemment complets depuis bien longtemps. L’occasion de découvrir un artiste calibré pour le Zénith, le Palais omnisports de Bercy ou le Parc des Princes se produire dans l’une des salles les plus chaleureuses de la capitale, et de se réconcilier avec un artiste souvent critiqué par la presse spécialisée pour ses productions commerciales et follement formelles. – Nouveau Casino, 109, rue Oberkampf – Métro Rue Saint-Maur.

Meilleur premier film au Festival du film de Jérusalem, présenté au dernier festival du film israélien de Paris cette année, Beautiful Valley, réalisation raffinée de la novice Hadar Friedlich, fait le point sur un moment de transition de la société israélienne à travers la mise à la retraire d’une femme qui s’est construite dans un de ces phalanstères à succès qu’ont été les Kibboutz. Un film d’une très grande beauté et d’une immense délicatesse en salles le 14 novembre 2012. Une avant-première est prévue ce soir, lundi 12 novembre, à partir de 19h30 à l’INALCO, avec une présentation par l’historienne Rina Cohen-Muller et une rencontre avec Hadar Friedlich.

Après avoir successivement collaboré avec Lanvin, Versace ou encore Marni, H&M, le titan suédois de prêt-à-porter lance ce jeudi 15 novembre une nouvelle collection avec la maison belge Martin Margiela. On retrouvera au sein de cette collection particulièrement attendue par l’univers modesque parisien, les particularismes stylistiques inhérents à la prestigieuse marque belge : trompe-l’œil, détournements, volumes exagérés ou encore finitions apparentes, le tout pour une collection dont le prix ne dépassera jamais les 150 euros…

Le début du cycle Pierre Rigal débute ce mercredi au Théâtre du Rond-Point. Véritable bête de scène, metteur en scène et chorégraphe, sportif de haut niveau en parallèle de sa boulimie théâtrale, le festival Rigal dans tous les sens est l’occasion de voir ou revoir ses spectacles avec la programmation de Micro, Press, Arrêts de jeu et de découvrir sa dernière création Théâtre des opérations. – Théâtre du Rond Point, 2 bis avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris – Métro Franklin D. Roosevelt

Enfin, pour les amateurs de flâneries ludiques et nostalgiques, les illuminations de Noël débuteront leur scintillement sur les enseignes des grands magasins parisiens dans les jours à venir, lorsque ce n’est pas déjà fait. Le Printemps Haussmann, à titre d’exemple, voit ses vitrines illuminées depuis le 9 novembre par la maison Dior. Cette année marquera également le centenaire des illuminations des Galeries Lafayette, qui s’habillent pour l’occasion avec les illuminations extérieures confectionnées par le plasticien français Yann Kersalé. Les vitrines de Noël, quant à elles, ont été confiées à la maison Louis Vuitton, qui ornemente la célèbre enseigne des figures des plus belles princesses de Disney, de Cendrillon à la Belle au bois dormant en passant par Raiponce et par Blanche Neige.

 

 

 

  

Infos pratiques

Corsetti met du plomb dans le Chapeau de paille de Labiche
Kate Moss en vrai de vrai chez Colette le 21 novembre
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *