Tendances
Le Kit de survie beauté pour les festivals d’été

Le Kit de survie beauté pour les festivals d’été

26 juillet 2012 | PAR Yaël Hirsch

Au mois d’août, les festivals d’été (voir notre dossier) portent vraiment bien leur nom. La chaleur monte, le soleil tape sur la peau et les cheveux, à la tombée de la nuit quand le film ou le plus attendu des concerts démarre, le plein air et ses buissons humides sont des nids à moustiques. Sans compter qu’entre la danse, les piétinements, les pogo et les torsions de cou pour apercevoir ses artistes préférés, l’on transpire largement. Voici quelques produits tout doux et protecteurs à emporter dans un kit compact.

Contre les effets du soleil : protéger, boire et hydrater
Spécialement si les réjouissances commencent dans l’après midi, la règle n° 1 est de boire. Beaucoup. Et pas de la bière ! L’alcool dessèche.

La règle n°2 est bien sûr la crème solaire : Il s’agit de remettre régulièrement du SPF 50 sur le visage (et l’on peut faire du 2 en 1 en choisissant une crème légèrement teintée et matifiante, par exemple chez Bioderma, la Photoderm Max crème teintée (40 mL, environ 10 euros). Mais aussi sur le corps : rien de plus disgracieux que des traces couleur homard autour des bretelles de votre petit haut. Mais la peau n’est pas la seule à pâtir des rayons trop fort du soleil. Protégez également vos cheveux, soit avec un spray protecteur (par exemple le fluidé d’été très protecteur de René Furterer, 125 mL, env. 13 euros) , soit, encore plus efficace la bonne vieille huile de Palme. Les Classiques feront un casque parfumé avec l’inévitable must de chez Leonor Greyl (95 mL pour 28 euros quand même!), tandis que les plus futés et doués de leurs mains fabriqueront eux-mêmes leur masque en quantité adaptée à la durée du festival, à partir de l’huile de Palme bio AromaZone. Pleine de vitamine  cette pâte (avant qu’on la trempe dans l’eau chaude) vient par grand pot de 1 L  et s’utilise nature où mélangée à d’autres huiles pour le parfum. Recettes sur le site d’AromaZone. (1L pour 8.90 euros).

 

Et pour garder une peau souple, douce et forte, même dans des conditions peu confortables comme celles d’un festival, ne zappez pas l’étape hydratation. Par exemple, avec le Beurre d’argan double emploi corps & cheveux de chez Beauté Berbère, qui hydrate vraiment en profondeur. Et la taille du tube est parfaite pour un festival d’une semaine (50 mL- 22 euros)

 

Contre les menaces de l’été : Soigner, désinfecter, assainir

En cas de faux pas avec le soleil et la chaleur, l’éternelle Biafine est  indispensable. Ou alors, bio, et fonctionnel pour tous les petits bobos, piqûres et grandes brulures,  la formule Calendula + Arnica + Silice + Plantain du gel Z-Trauma apaise et guérit… même les chocs émotionnels, si vous l’appliquez derrière les oreilles ou sur les poignets (Tube de 60 g – 12 euros).

Contre TOUS les petits bobos et pour apaiser la peau, emportez le l’huile de chaulmoogra. Anciennement utilisée pour soigner la lèpre, cette huile d’origine indienne est remplie d’actifs antiseptiques. Cela fonctionne pour le visage et pour le corps. Et prévient même l’apparition de petits boutons disgracieux, la cellulite et la chute des cheveux. Seul défaut : une odeur assez prononcée, à choisir donc chez AromaZone de manière à pouvoir la mélanger à d’autres essences. (100 mL- 7.5 euros)

Contre les moustiques, même si le fumet de la traditionnelle d’huile de citronnelle est irremplaçable, il suffit d’oublier une zone du corps non vêtue comme le haut du dos pour se faire dévorer. La solution, c’est le bracelet anti-moustique, en mode rétro et flashy avec les pastilles valables 15 jours d’affilée de ParaKi’to (15 euros). Ou, efficace même après ou sous la douche, revenant à l’odeur de  la citronnelle et complétement bio, les huiles essentielles de Pikpanou, que vous appliquez vous mêmes deux fois par jour sur votre bracelet. Il y a pour 30 jours de produit mais cela peut durer bien plus longtemps si vous ne luttez pas 15 jours en continu contre les moustiques. (22.90 euros). Ça marche vraiment et évite de passer son festival à se gratter les jambes jusqu’au sang.

Enfin, cela peut paraître une lapalissade, mais quand il fait chaud on transpire. A fortiori quand on s ‘agite pour visiter ou danser. Comment rester fraîche pour soi-même et son entourage malgré ces conditions estivales ? Pour les pieds, une seule solution maligne et bio : la pierre d’Alun. déodorant naturel, elle neutralise les odeurs. Compacte elle se glisse dans votre trousse de toilette. Après la douche, il suffit de la mouiller un peu pour libérer les cristaux de potassium et la passer sur la peau 3 à 4 fois. A répéter chaque jour et idéal après une épilation (ou un rasage). Karawan (70 gr, 7.70 euros). Elle peut bien sûr également servir pour les aisselles, mais il est plus prudent d’y ajouter un déodorant. Frais et doux de déodorant protecteur à l’encens amazonien de Guyapi fonctionne vraiment (contrairement aux rumeurs circulant sur les déos bios) et fonctionne uniquement avec des huiles essentielles.

Sur ces conseils, bon soleil, bon spectacles et surtout bon festival, tout en beauté !

 

 

Bilan du 66e Festival D’Avignon
Décès de la muse d’ Haneke, Susanne Lothar
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *