Le Buzz

Un Van Gogh subtilisé au Caire en plein jour

23 août 2010 | PAR Tristan Karache-Prudent

Une œuvre du célèbre peintre néerlandais intitulée « Coquelicots » a été volée samedi dernier durant la journée au musée Mahmoud Kallil abritant l’une des plus importantes collections d’œuvres européennes du XIXème et XXème du moyen Orient. Le tableau estimé  à environ 55 millions de dollars (soit 43 millions d’euros) est pour le moment toujours dans la nature.

Profitant d’une panne dans le système de sécurité les voleurs ont découpé la toile au cutter avant de l’enlever de son cadre. Un responsable de la sécurité a déclaré à l’AFP sous couvert d’anonymat que « les caméras ne marchaient pas depuis longtemps, tout comme le système d’alarme ».

Ce serait l’œuvre de « professionnels » selon le procureur Abdel Meguid Mahmoud. Il a ajouté que « la sécurité au musée Mahmoud Khalil était insuffisante », indiquant que l’ensemble des installations n’étaient qu’une « façade ».  Le procureur égyptien a aussi déclaré qu’ « il y a 43 caméras de surveillance mais elles sont toutes en panne, à l’exception de sept caméras. Chaque tableau est équipé d’une alarme mais là aussi, elles sont toutes en panne ».

Sur l’ensemble du dispositif de vidéo-surveillance, seules 7 caméras fonctionnent correctement. Aucune image du vol n’a pu être enregistrée par la sécurité. Peu après l’infraction, le ministre de la Culture, Farouk Hosni avait annoncé avoir retrouvé la toile à l’aéroport du Caire, auprès de deux italiens. Mais cette information s’est avérée fausse et le ministre a du expliquer que le tableau n’avait pas été récupéré. L’erreur est attribuée à un responsable du ministère, Mohsen Chaalane, qui est pour le moment suspendu, tout comme les dirigeants du musée.

Le musée est fermé jusqu’à nouvel ordre et devrait faire l’objet de rénovations prochainement. Les services de sécurité poursuivent activement les recherches axées principalement sur les aéroports et ports du pays. Le ministère Farouk Hosni a aussi indiqué que seulement une dizaine de personne avait visité le musée ce samedi situé dans le quartier résidentiel de Dakki.

Image: Farouk Hosni, ministre de la culture (AFP)

American Apparel tisse sa perte
Les derniers jours de la Colline des musées
Tristan Karache-Prudent

One thought on “Un Van Gogh subtilisé au Caire en plein jour”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *