Le Buzz
Mort de Danielle Mitterrand : la gauche a perdu une femme libre et engagée

Mort de Danielle Mitterrand : la gauche a perdu une femme libre et engagée

22 novembre 2011 | PAR Liane Masson

La veuve de l’ancien président François Mitterrand est décédée à 87 ans, dans la nuit de lundi à mardi, à deux heures du matin, à l’hôpital Georges-Pompidou. Elle avait déjà été admise à l’hôpital en septembre pour une insuffisance respiratoire et y est à nouveau entrée vendredi, maintenue dans un coma artificiel. Danielle Mitterrand avait su rester libre et indépendante malgré la position de son mari à l’Élysée. La gauche vient de perdre une grande dame, qui tout au long de sa vie s’était engagée dans de nombreux combats.

Danielle Mitterrand, née Gouze, voit le jour le 29 octobre 1924 à Verdun. Fille d’un couple d’enseignants de gauche, elle grandit dans des principes laïques et est rapidement sensibilisée par ses parents aux causes militantes. A dix-sept ans, en pleine occupation des troupes nazis en France, la jeune bachelière décide de s’engager dans la résistance, comme agent de liaison. Un premier combat qui la conduira à rencontrer celui qui deviendra son mari et le futur président de la République. Après avoir été présentés par sa sœur Madeleine en avril 1944, ils se marieront à Paris le 28 octobre de la même année. Le jour de ses 20 ans, Danielle Gouze devient  alors Madame Mitterrand. De cette union, naîtront trois enfants.

Elle va ensuite s’impliquer personnellement tout au long de la carrière politique de son mari, de son poste de député de la Nièvre en 1946 à celui de ministre des Anciens Combattants, jusqu’à 1981, date de son arrivée à l’Élysée… L’épouse Mitterrand passe cette année-là du statut de femme d’homme politique à celui de Première dame de France. Mais bien loin de l’image lisse et conventionnelle d’une épouse de chef d’État, Danielle Mitterrand impose son style, refusant de se plier docilement au protocole. Elle veut rester libre et indépendante. Elle continue par exemple de vivre dans son appartement rue de Bièvre, dans le Ve arrondissement de Paris, tout en ayant son bureau personnel à l’Élysée. Elle reste surtout libre de ses engagements, défendant par exemple de nombreuses causes humanitaires et tiers-mondialistes, quitte à mettre son mari dans l’embarras. On la disait parfois plus à gauche que lui…

En 1986, elle créé sa Fondation France libertés «pour favoriser l’accès à l’eau pour tous, redéfinir les véritables richesses et faire reconnaître et respecter le droit des peuples». Vingt-cinq ans après, celle qui devint la veuve de François Mitterrand en 1996, tenait encore les rênes de sa fondation, malgré ses ennuis de santé.

François Hollande rend ce matin hommage à Danielle Mitterrand, décrite par lui comme «une grande dame, engagée très jeune dans la résistance, qui avait mis son courage et son immense énergie au service de la cause qui valait pour elle, celle des libertés». Le candidat socialiste à la présidentielle, soutien de François Mitterrand en 1981, rappelle dans une déclaration à l’AFP qu’«autour de François Mitterrand, avec le PS, elle a fait partie de ces militantes qui ont préparé la victoire de mai 1981». «Puis, avec sa fondation, elle a utilisé, tout au long des deux septennats de François Mitterrand, sa grande influence morale pour venir en soutien aux déshérités partout dans le monde, comme pour défendre les droits de l’homme dans les endroits les plus oubliés de la planète». «Elle a terminé sa vie en militante sur la grande question de l’accès à l’eau et jusqu’à son dernier souffle, elle a porté des projets permettant le partage de cette ressource vitale», poursuit le candidat socialiste.

Militante, idéaliste, combative, Danielle Mitterrand était aussi une grande humaniste. Et aujourd’hui l’ensemble de la gauche déplore la perte de cette personnalité qui aura marqué son histoire.

 

 

Visuel : (c) AFP/Miguel Medina

Live Report : éblouissant Baïlador en version acoustique par Michel Portal au Théâtre des Champs-Elysées
Les sorties ciné de la semaine du 23 novembre
Liane Masson

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *