Musique

Live Report : éblouissant Baïlador en version acoustique par Michel Portal au Théâtre des Champs-Elysées

22 novembre 2011 | PAR Christophe Candoni

Ce dimanche 20 novembre, alors qu’un soleil lumineux se levait sur Paris, le public matinal du théâtre des Champs-Elysées avait comme l’impression de poursuivre la nuit en assistant au Concert donné par Michel Portal à 11h dans le cadre des concerts du dimanche matin. Michel Portal réunissait autour de lui et en toute intimité une constellation de merveilleux artistes, des pointures dans leur domaine, le pianiste Bojan Z, le trompettiste Ambrose Akinmusire, Scott Colley à la contrebasse et Nashett Waits à la batterie. Ensemble, ils ont joué pendant une petite heure cinq thèmes de l’album « Baïlador ». Une atmosphère nocturne donc, moite et enivrante, douce et mélancolique, avec des lumières tamisées dans les tons rouges violacés, des sonorités souvent plus feutrées qu’explosives… La nuit ne cédait pas au jour et ce fut éblouissant.

Michel Portal, jeune homme né en 1935, apparaît sobrement sur scène, en pantalon et chemise noire, classe mais pas démonstratif, tout comme dans sa façon de jouer. Le grand artiste ne vient pas seul mais avec ses comparses, tous géniaux, parmi lesquels de jeunes interprètes ; ils proposaient pour une heure de concert une version acoustique de l’album qu’il ont enregistré ensemble il y a un an environ, « Baïlador ». Portal en a écrit presque tous les morceaux. La composition est difficilement classable, riche d’inspirations, aussi simple que savante, ludique aussi, notamment sur le plan rythmique. Avec une complicité et une écoute évidentes, les musiciens en restituent les grandes lignes. La rigueur dans le style impressionne, et même si le pionnier du free jazz en France laisse une part à l’improvisation, tout semble bien préparé. On retiendra de cette performance un équilibre parfait dans le dialogue entre les instruments qui se répondent et les parties solo. L’élégance, le raffinement de la composition, la variété des couleurs musicales, l’inventivité, les contrastes entre saturation, souplesse, douceur et emballement. Cela étonne, émeut, emporte dans un voyage multiple comme Portal en a toujours réalisé au long de sa brillante carrière.

Love & Secrets : Kirsten Dunst et Ryan Gosling dans un thriller inédit en dvd le 23 novembre
Mort de Danielle Mitterrand : la gauche a perdu une femme libre et engagée
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *