Le Buzz

Les bons plans du week-end du 6 au 8 juillet

Les bons plans du week-end du 6 au 8 juillet

06 juillet 2012 | PAR Ariane Kupferman Sutthavong

Les festivals de l’été se poursuivent, que ce soit en musique (avec Days Off et Rhizomes notamment) ou en cinéma (Paris Cinéma continue encore cette semaine), mais ce week-end sera avant tout dédié au farniente. Neuf bons plans pour vous reposer sans vous ennuyer.

Vendredi 6 juillet

Depuis hier, les visiteurs se pressent pour aller admirer La Noiva, œuvre polémique de Joanna Vasconcelos. Pour notre plus grand plaisir, le magnifique lustre  de l’artiste portugaise est finalement exposé au Centquatre. La Nef Curiale se pare de ses beaux atours et rivalisera jusqu’au 18 septembre avec le Château de Versailles. Ouvert de 12h-19h tous les jours sauf le lundi. 104 rue d’Aubervilliers, 75019.

Du beau temps (croisons les doigts), du rosé et un terrain de pétanque, on se croirait dans le Sud. Le Bellerive, troquet tout aussi branché que rétro propose un verre de rosé à 3, 50€. Dégustez également le gratin d’aubergines avant de vous lancer dans le jeu. Ouvert tous les jours de 8h à 2h, le bistrot vous prête également les boules de pétanque. 71 Quai de Seine, 75019.

Ce week-end, la neuvième édition du Salon du Vintage a concocté une délicieuse surprise. Le salon se transforme en Bar du Salon du Vintage les 6, 7, 8 juillet à l’Espace des Blancs-Manteaux. Au programme, une sélection de recettes authentiques et régressives : limonades Bella Lulla, bières Gallia, cantine Vellissime… De 14h à 20h (et à partir de 10h samedi et dimanche) vous attendent également des activités arty : cela va du concours de photos vintage à la création de cupcakes, en passant par l’atelier de maquillage rétro… 15 Clos des Blancs-Manteaux, 75004.

Samedi 7 juillet

Chinez ciné, ce week-end grâce au Festival Paris Cinéma. La brocante spéciale cinéphiles revient pour la troisième année consécutive sur les parvis du MK2 Bibliothèque et de la Bibliothèque Nationale de France. De 9h à 20h, flânez, et surtout, fouillez parmi les stands pour dénicher la perle rare : une affiche originale, du matériel vintage… 128 Avenue de France, 75013.

La chanteuse malienne Mamani Keita, dont le troisième album solo, Gagner l’Argent Français, a rencontré un vif succès, sera présente ce samedi au Festival Rhizomes. A partir de 17h, rendez vous aux Arènes de Montmartre pour écouter sa voix chaleureuse qui chante avec une joie de vivre phénoménale les galères même les plus sombres. 25 rue de Chappe, 75018.

L’aftershow du Festival Days Off, c’est au Trabendo que ça se passe. A partir de 23h, savourez la pop électrique, excentrique et mélodique de Hot Chips avant de vous frotter à l’OVNI musical qu’est Breton Labs, véritable collectif multimédia, et terminez avec les influences diverses du chanteur allemand Justus Köhncke, allant de la ballade à de la punk acide. 18€ en prévente. 211 Avenue Jean Jaurès, 75019.

Dimanche 8 juillet

Un réveil qui allie douceur et dynamisme au Wanderlust. Un cours de yoga sur la terrasse ouverte de la Cité de la Mode et du design, avec vue sur la Seine, cela vend du rêve. Surtout lorsqu’on sait qu’un délicieux brunch nous attend après, sur ce même lieu idyllique. A partir de 11h pour le cours de yoga et de 12h pour le brunch seul. 34 Quai d’Austerlitz, 75013.

Quoi de mieux qu’un peu de farniente expérimental pour continuer une journée si bien amorcée? Tentez les siestes électroniques, à l’abri de la rumeur de la ville dans les Jardins d’été du Quai Branly. Tous les dimanches, profitez d’un dj set à l’horizontale tandis que se succèdent des mix puisés dans les fonds de musicologie du musée. Une expérience véritablement planante. 37 Quai Branly, 75007.

Le Festival Scènes d’été au Parc de la Villette s’associe ce week-end à La Casa del Tango, espace dédié à la culture argentine, pour vous proposer une après-midi de voyages. Dès 11h, un atelier de cuisine vous attend ainsi qu’une initiation au tango suivi sd’un concert à partir de 15h. 211 Avenue Jean Jaurès.

 

 

A Better Tomorow en DVD dans sa version coréenne
Festival International du Film de La Rochelle. Paradis : Amour de Ulrich Seidl, brillant et dérangeant
Ariane Kupferman Sutthavong

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *