Cinema

A Better Tomorow en DVD dans sa version coréenne

06 juillet 2012 | PAR Ariane Kupferman Sutthavong

La sortie originale du film de John Woo A Better Tomorow en 1986 constitue un véritable tournant dans le cinéma hongkongais à un tel point qu’on parle d’un avant / après. Son remake Sud-Coréen, qui a vu le jour en 2010, est loin de révolutionner le genre mais se laisse regarder, pour l’intelligence et la maturité de son scénario.

Tourner les mêmes scènes d’action trente ans plus tard avec les technologies les plus récentes aurait été insignifiant et inutile. Le réalisateur Hae-Sung Song l’a bien compris et n’hésite pas à poser sa propre patte, insufflant au cultissime Syndicat du Crime une dimension nouvelle.

Les gunfights des années 80 laissent ici place à une comédie dramatique émouvante, un mélo-thriller dont les écueils sont plus ou moins évités tout au long du film, à l’exception peut-être d’un final décevant. En plaçant sa trame aux abords du 38ème Parallèle, Hae-Sung Song change complètement la donne et les querelles familiales de deux frères prennent un tournant politique. Kim Hyuk et son cadet Kim Chul (Jin-Mo Joo et Kang-Woo Kim), n’ont plus seulement été séparés par leurs choix de vie mais également par les circonstances, au cours d’une tentative de fuite vers la Corée du Sud.

Toutefois, la version 2010 de A Better Tomorow souffre d’une réalisation un peu plate ; la mise en scène peine à gagner de la hauteur. Là où John Woo chorégraphiait ses échanges de coups de feu comme de véritables ballets, les acteur coréens ne font que se tabasser violemment. On ne retrouve pas la nonchalance élégante, le tombé parfait, bref, le dandysme des gangsters hongkongais interprétés par Chow Yun-Fat ou Ti Lung…

Au final, avec sa version du Syndicat du Crime, Hae-Sung Song signe un film intelligent, peut-être trop lisse mais qui se laisse néanmoins regarder avec intérêt et enthousiasme. Sur l’échelle des remakes, c’est une très grande réussite.

L’édition DVD et Blu-Ray comporte en plus du film un making-of, le récit de l’adaptation ainsi qu’un focus sur les quatre protagonistes. Film interdit aux moins de 12 ans. DVD sorti le 4 juillet 2012.

 

« La photographie ancienne », plongée dans le passé chez les Nouvelles Éditions Scala
Les bons plans du week-end du 6 au 8 juillet
Ariane Kupferman Sutthavong

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *