Le Buzz

Le demande d’interdiction d’une BD par Rachida Dati est rejetée

Le demande d’interdiction d’une BD par Rachida Dati est rejetée

25 avril 2013 | PAR Camille Hispard

 

 

L’ex garde des sceaux s’est vue refuser sa demande d’interdire une bande dessinée qui la met en scène, ainsi que sa fille Zohra et qui traite de façon humoristique la problématique de la recherche de paternité. 

Aux noms des pères est le titre de la BD au cœur du conflit juridique. Une bande dessinée éditée chez 12 Bis qui relate de façon satirique la recherche du père de Zohra Dati, fille de la très médiatisée Rachida Dati. L’intéressée n’ayant pas trop apprécié le clin d’œil à sa vie privée, plus si privée que ça, a décidé de porter plainte contre l’éditeur en demandant 100 000 euros de dommages et intérêts et en les assignant devant le juge des référés de Versailles.

Malheureusement pour la députée européenne UMP, la justice a estimé que la bande dessinée d’Yves Derai ne dépassait pas « les lois de la satire politique« . Le président du Tribunal de Grande instance de Versailles, Patrick Henry-Bonniot, a ajouté que cet ouvrage « ne porte pas atteinte à l’intimité de la vie privée » de Rachida Dati « alors que la médiatisation par Mme Dati de la parentalité de sa fille a accompagné sa vie politique depuis quatre ans« .

Jouer aux jeux des photographes, des rumeurs incandescentes et des pièges des caméras s’accompagnent souvent d’un gros retour de médaille. Ce livre qui devrait être satirique à souhait mettra également en scène l’ancien président Nicolas Sarkozy, le PDG du groupe de casinos et d’hôtels de luxe Lucien Barrière, ou encore le très fortuné Dominique Desseigne.

Richard Malka, avocat de l’éditeur, a témoigné son contentement quant au fait que la justice ait « retenu d’une part le droit à l’humour et d’autre part la complaisance de Mme Dati en matière d’utilisation de sa propre vie privée. Ajoutant à cela un petit pied de nez à l’ex-ministre : Il arrive qu’un ancien ministre de la justice se livre à de très mauvaises appréciations juridiques ». Ça au moins, c’est dit !

Visuel (c) : Capture d’écran vidéo.

ElektroKif : Ça dépote avec les danseurs de Blanca Li
L’émission de dating d’Eva Longoria annulée par NBC
Camille Hispard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *