Actu
Agitation autour du spectacle de Dave Chappelle suite à la polémique transphobe

Agitation autour du spectacle de Dave Chappelle suite à la polémique transphobe

11 novembre 2021 | PAR Elise Murat

Après la sortie de son nouveau spectacle The Closer, de nombreuses polémiques sont survenues à l’encontre du comédien dû à des propos jugés transphobes et contre la direction de Netflix qui avait refusé de le retirer de la plateforme.

Des propos jugés transphobes

Connu pour son style irrévérencieux, Dave Chappelle revient sur ses rapports conflictuels avec les personnes transgenres dans son dernier spectacle The Closer, sorti le 5 octobre sur Netflix. Le comédien superstar a au cours des années aborder nombre de sujets de société notamment le racisme au Etats-Unis, le viol ou encore Caitlyn Jenner. Dans ces anciens spectacles, le comique a pu livrer une analyse précise de la fabrique d’une société américaine raciste, ou il mettait en port à faux la suprématie blanche et exposait le black struggle. Cependant, en se moquant des femmes trans en particulier, et de ce qu’il juge être l’absurdité du changement de sexe, certains décrient que Dave Chappelle s’en prend à une minorité vulnérable, et fait du « punching down », en contraste avec le « punching up » opéré lors de sa critique d’institutions dominantes. Ainsi, une manifestation a été organisée le 20 octobre devant le siège Netflix à Los Angeles regroupant des militants LGBTQ+ et des employés de la plateforme demandant le retrait du spectacle, arguant que les propos tenus par Chappelle « perpétuent la violence » transphobe. Jaclyn Moore, show runner de la série Dear White People et elle-même transgenre, avait affirmé qu’elle ne collaborerait plus avec la plateforme « tant qu’elle continuerait à diffuser et à profiter de contenus aussi ouvertement et dangereusement transphobes ».

Bafouillage interne chez Netflix

Suite à des protestations internes, Netflix a joué la carte de la fermeté. Une employée trans de la plateforme a publié une série de tweets accusant Netflix de promouvoir la transphobie. Cette même employée s’est ensuite fait brièvement suspendre pour avoir assisté à une réunion ou elle n’était pas conviée. Un autre employée trans avait été licenciée pour avoir instigué une manifestation salariale et diffusé à la presse des informations confidentielles sur le cachet de Dave Chappelle ( 24 millions de dollars). En parallèle, la direction du géant du streaming avait d’abord défendu la diffusion de The Closer et sa collaboration avec Dave Chappelle : « Notre promesse, c’est de respecter la liberté d’expression des artistes, et de répondre aux envies de notre public », affirmait d’abord Reed Hastings, co-PDG de l’entreprise. Puis, le 19 Octobre, la veille de la manifestation, rétropédalage pour l’autre co-PDG Ted Sarandos, assumant une mauvaise gestion de l’affaire, et regrettant ne pas avoir pu répondre aux inquiétudes de ses employés « avec plus d’humanité ». L’examen moral auquel fait face Netflix peut être considéré comme particulier à la plateforme. En effet, Netflix revendique souvent son inclusivité , cependant certains la juge partiale ou hypocrite comme la comédienne queer Hannah Gadsby, qui déplore un « culte de l’algorithme amoral ». T.J. Billard, spécialiste de la représentation des personnes transgenres déclarait d’ailleurs :“On n’assisterait pas à ce genre de mobilisation si le show de Dave Chappelle était diffusé sur une grande chaîne nationale.” 

Parallèle hasardeux

Au-delà de la simple punchline, Dave Chappelle offre un commentaire social ambivalent pour justifier ses blagues sur les transgenres. L’humoriste met en exergue le délaissement de l’intérêt public pour la cause noir par rapport à celle de la communauté LGBT. Il affirme que les LGBTQ+ ont fait plus de progrès en quelques années que les Noirs en plusieurs décennies, et dénonce les hommes gays blancs «font partie d’une minorité jusqu’au moment où ils ont de nouveau besoin d’être blancs». Certains militants intersectionels reprochent au comédien de mettre en oppositions deux communautés dans un combat qui n’a pas lieu d’être, en plus d’exclure idéologiquement les noirs de la communauté LGBTQ+.  Malgré cela, l’humoriste reste extrêmement populaire aux Etats-Unis, avec son spectacle figurant dans le top 5 des programmes Netflix pendant deux week-ends d’affilée.

Réactions divisées

Depuis le début de la controverse, des célébrités viennent en défense de Chapelle, comme le rappeur Jay-Z qui flatte l’humoriste qu’il considère comme un «super génie, super courageux». «Le véritable art doit susciter la discussion. Parfois c’est rude, parfois c’est rebutant pour les gens. Mais cela permet d’ouvrir le dialogue». En contraste, l’acteur Dan Lévy, avait déclaré supporter les employés rebelles de Netflix dans leur combat pour un environnement de travail plus « sain et solidaire. » Des réactions telles que celles de l’acteur Channing Tatum résument bien une situation ambivalente, déclarant il y a deux semaines : »N’importe quel humain peut faire mal à quelqu’un (en général parce qu’ils ont eux même mal) mais n’importe quel humain peut guérir et guérir les autres de la même manière. Cet homme m’a guérit il fut un temps. Je ne peux l’oublier. » avant de rappeler cependant que ça « n’excuse rien les propos offensants qu’il a pu tenir. »

Visuel : Affiche The closer

Paris Photo : nos coups de cœur !
Légendes, work in progress
Elise Murat

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture