Le Buzz

L’iPad : le masculin d’iPod ?

30 janvier 2010 | PAR La Rédaction

Il y a deux jours, Apple a révélé sa dernière création : l’iPad. Et depuis, le Web a analysé toutes les coutures de ce nouvel objet magique. Du nom à la position d’utilisation en passant par la mémoire, rien n’a résisté aux yeux acerbes des internautes. Déception, surprise et engouement : retour sur un objet aussi attendu que déroutant.

hero_20100127

1. Qu’est-ce l’iPad ?

ipad3Un gros iPod-Touch, ou un gros iPhone qui ne téléphone pas. Ni un ordinateur portable, ni une console domotique.  Ou encore un iBook qui surfe sur Internet. Bref, comme souvent chez Apple, l’iPad est une compilation de réponses fonctionnelles à des besoins déjà exploités par un ensemble d’objets concurrents.

Certains internautes raillent l’objet qui ressemble à un « simple » agrandissement de l’iPhone, au point que @MonsieurDream prédit sur Twitter l’avenir de l’iPad 2 et de l’iPad 3 dans un fake piquant.

2. Pourquoi « iPad » ?

Le nom fait polémique. Avant son lancement, on se rappelle que des rumeurs courraient sur son nom. Dans la confusion, des fans d’Apple avaient créé le blog islate.org supposant que l’Apple-Tablet s’appellerait iSlate : leur réaction au nom « iPad » est tintée d’amertume : « iPad is a terrible name. So, who votes to change it to iSlate? » (iPad est un nom affreux. Qui voterait pour lui donner le nom d’iSlate ?). Il est vrai que le nom d’iPad peut prêter à confusion : diminutif du Notepad (bloc-notes) , le mot Pad peut également signifier Sanitary Napkin (serviettes hygiéniques) aux USA .

battery_20100127Sur le Web, iPad est déjà un mot bien occupé : iPad.com est un site dédié à la recherche contre le cancer, et en France, ipad.asso.fr est le site officiel de l’Institut de Prévention des Accidents Domestiques.
Par ailleurs, la marque iPad a déjà été déposée par de nombreux concurrents. On apprend par exemple que ST Microelectronics en Europe et Fujitsu aux USA avaient déjà déposé cette marque.

Enfin, l’iPad sonne clairement comme une réponse à l’iPod. Lorsque l’on découvre les photos de l’objet, on pense nécessairement à l’iPod Touch, qui permettait déjà de réaliser l’ensemble des fonctions de l’iPad, sur un objet plus petit et plus mobile. L’iPad c’est l’iPod en plus gros, en plus stable, avec plus de force (jusqu’à 64 Go de mémoire) et une batterie plus durable (Apple annonce jusqu’à 10h de batterie, un bon standard pour un ordinateur portable, pas assez pour un outil mobile).

3. L’iPad est il utilisable ?

multi_touch_201001271Car il y a débat. Brillamment relevé par Monsieur Lam, la plus grande circonspection plane sur l’ergonomie de l’objet. La question est de savoir comment sur un même objet l’utilisateur peut combiner frappe sur l’écran, appelant une position plutôt horizontale de la tablette, et consultation attentive de l’écran, appelant dans ce cas une position plutôt verticale. Ce problème ergonomique ne se posant pas pour les outils de petites tailles qui tiennent totalement dans une seule main.

Puis, une question reste en suspend : vraiment mobile l’iPad ? Quel intérêt l’utilisateur peut-il trouver à regarder un épisode de The West Wing par exemple, qui dure à peu près 45 minutes, en portant une tablette de 700 grammes à la verticale.

4. L’iPad : une révolution dans le monde de l’édition ?

Bien plus qu’aux PC portable, l’iPad s’attaque aux eBooks, et pourrait par son succès déclencher le basculement général qu’Apple a réussi dans l’univers de la téléphonie mobile. En effet, Steve Jobs affirme avoir pris contact avec les plus grands éditeurs à travers le monde, et mise sur iBooks, le iTunes du livre. Si cette stratégie fonctionne, elle pourrait permettre de monétiser le contenu éditorial et le livre sur Internet. Cette éventualité séduit forcément tous les médias de l’écrit, presse papier en tête, et joue sans doute beaucoup dans l’engouement que nous pouvons lire sous la plume des journalistes, comme sous la mienne.

L’iPad sauveur du livre ? Voila un autre exemple de la communication religieuse d’Apple, et la manifestation de notre envie désespérée de trouver un intérêt  à un joujou que l’on trouve juste beau, comme le souligne par son trait Geek&Poke.

Emmanuel Niddam


Joanna Newsom : quelques titres du nouvel album en live
Le Téléphone / Amélia va au bal de Menotti à l’Opéra de Tours
La Rédaction

5 thoughts on “L’iPad : le masculin d’iPod ?”

Commentaire(s)

  • sgmsg

    On vit sur planète de zoufs ou quoi!

    Ipad pas de téléphone. Le Ipad à la connectique wifi et 3G optionnel. Si quelqu’un veux téléphoner avec ça il ajoute un accessoire Casque d’écoute-micro, installe Skype et téléphone, Non? Si Apple ne le fourni pas de série c’est que ses études de marché ont démontré que ce n’est pas intéressant, pas rentable, ne touche pas le public cible associé au produit.

    Ipad un nom mauvais choix de nom? Comme si un PAD qui est le mot usuel des américains pour les serviettes hygiéniques étaient quelque chose de sale. Société de taliban: « la femme est impur lors des règles ». Pour ceux qui l’ignore les règles font parti du processus naturel de reproduction. De plus, pensez vous vraiment qu’Apple a choisi un nom sans connaître la disponibilité mondiale. Iphone était protégé aussi et ça s’appelle encore Iphone. Et avec ISlate il n’y aura pas eu un fin finaud qui l’aurait transformé en ISlot?

    Pour le poids de l’engin, vous me faites marrer trop lourd pour être mobile. J’ai tester des livres de 581 grammes (6″ x 9″ 444 pages). Et les lecteurs sont surpris par leur légèreté. Un livre de cette dimension pèse habituellement 900grammes

    Le même plan pour taper que pour lire. Vous n’avez pas vu la présentation : Il y a un clavier optionnel pour ceux qui devront écrire beaucoup. Et même là, il me semble que depuis 500 ans les enfants apprennent à écrire dans le même plan que le cahier. Les universitaires annotent leur notes de cours non? À côtoyez des écrivains, quand ils écrivent et puis qu’ils biffent leurs écrits en relisant ils ne changent pas l’angle de leur manuscrit entre la lecture et l’écriture!

    Si c’est tout ce qui a reprocher, et bien le succès du IPad va complètement éclipser les autres produits Apple ainsi que les autres fabricants d’électronique.

    janvier 30, 2010 at 6 h 17 min
  • pas sûr que tu puisses installer skype … on ne peut rien installer d’autre sur cet engin que ce qui est en vente sur l’App Store ….

    janvier 30, 2010 at 8 h 18 min
  • Arnaud

    @katja

    Skype est dispo sur l’App Store.

    janvier 30, 2010 at 10 h 59 min
  • angela

    Pourquoi le masculin et non pas plutôt le féminin

    janvier 30, 2010 at 11 h 18 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *