Le Buzz
Kim Kardashian, parolière dans l’âme

Kim Kardashian, parolière dans l’âme

11 mars 2015 | PAR Simon Théodore

La célèbre Kim Kardashian n’en finit plus de créer le buzz. Cette fois, à l’insu de son plein gré, elle se retrouve au premier plan de la scène, suite à l’interprétation de ses tweets en musique, lors du talk show américain, Jimmy Kimmel Live !

Née en 1980, cette bimbo américaine, d’origine arménienne, est célèbre mondialement. Popularisée au travers de l’émission de télé réalité L’incroyable famille Kardashian et grâce à ses relations avec Paris Hilton, c’est une femme polyvalente. Epouse de Kanye West, elle est à la fois comédienne, chanteuse et possède sa propre marque de parfum. Cette année, on a aussi pu l’apercevoir à la Fashion Week de Paris. Alors âgée de 23 ans et usant de sa plastique généreuse, elle s’est surtout fait connaître, après la divulgation sur la toile de sa sex tape. Tous ces méfaits lui valurent d’être qualifiée, selon le magazine économique Forbes, de personnalité la plus surmédiatisée au monde.

Récemment, elle fit parler d’elle sans le vouloir. Le monde découvrit alors ses talents de parolière. Lors de son passage sur le plateau de Jimmy Kemmel, l’actrice et chanteuse de 69 ans, Bette Midler, repris les tweets de la star sulfureuse pour un morceau d’anthologie :

De quelle couleur est cette robe ? Je la vois blanche et dorée, Kanye la voit noire et bleue. Qui est daltonien ?Berk, je déteste m’endormir encore maquillée. Je ne pensais pas que je dirais ça un jour…mais je porte des chaussures plates aujourd’hui.

Récompensée par plusieurs Grammy Awards dans les années 1990, cette humoriste, réputée aux Etats-Unis, créa le buzz en bénéficiant d’une véritable plate-forme de diffusion avec ce show regardé par des millions d’Américains. La vidéo a déjà été visionnée par plus d’un demi-million de personnes en moins de 24 heures.

Après avoir vendu les droits de sa vidéo pornographique à Vivid, Kim Kardashian avait tout de même intenté un procès pour réclamer plus d’argent. Heureusement pour Britte Midler, la prodige du tweet semble avoir apprécié la plaisanterie et il n’y aura pas de problème de droit d’auteur.

Visuel : (c) David Shankbone

[La recette de Claude] Dorade au concombre et aux graines d’anis
[Critique] « Kommunisten » : un Jean-Marie Straub pas indispensable
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture