Le Buzz

Depardieu nous quitte pour la Belgique

Depardieu nous quitte pour la Belgique

17 décembre 2012 | PAR Marie Pichereau

Le monstre sacré du cinéma français a annoncé il y a peu, son départ pour la Belgique. Taxé à plus de 80% sur ses revenus, il a décidé de quitter la France. Le cas Depardieu a déclenché de vives polémiques qui ne cessent d’enfler.

La où certains restent dans le «politiquement correct» et regrette le geste de l’acteur français, d’autres ne réagissent pas avec la même intelligence. Ainsi le premier ministre Jean-Marc Ayrault a prononcé des paroles sanglantes au sujet de l’exil fiscal de la star, jugeant son comportement «assez minable». Encore plus inapproprié, Nicolas Dupont-Aignan, souverainiste de Droite, s’insurge sur son compte Twitter en écrivant : « Les déserteurs, une vieille tradition des oligarchies françaises, les émigrés de 1792 puis les collabos de 1940». Des propos graves et une animosité rare dans ce genre de situation, depuis le devenu célèbre : «Casse toi riche con» de Libération. Contrairement à Bernard Arnault, Depardieu ne restera pas muet, ce serait mal connaître l’acteur. Dans une réponse en bonne et due forme adressée directement à Monsieur Ayrault, il répond : « Minable, vous avez dit ‘minable’? Comme c’est minable. ». Il poursuit en expliquant que tous ceux qui ont quitté la France n’ont pas été injuriés comme il l’est. Des propos tout à fait légitimes, quand on connait le nombre d’exilés fiscaux qui résident à l’étranger et qui ont passé la frontière sans que vents et marées ne soient déclenchés. Il reste enfin ceux qui prêchent la bonne parole et qui opposent le patriotisme à l’exil fiscal après avoir vécu des années à l’étranger. Une boutade pour l’acteur qui conclut en écrivant: « Je pars, après avoir payé en 2012, 85% d’impôts sur mes revenus (…). Je vous rends mon passeport et ma sécurité sociale dont je ne me suis jamais servi. ».

Aurélié Fillipetti réagissait à l’annonce faite par Gérard Depardieu, avec des contre-exemples, qui tombent presque à pic. Le retour inattendu de l’écrivain Michel Houellebecq, exilé depuis des années en Irlande, qui décide de revenir en France pour des « raisons personnelles » et parce qu’il souhaite que sa « langue quotidienne » soit de nouveau le français. CQFD. Le ministre de la culture et de la communication ajoutait à cela : « Michel Houellebecq, lui, qui était installé en Irlande, va revenir en France. Ça veut bien dire que lui n’est pas effrayé non plus par la contribution qu’il devra verser». Elle termine ensuite avec une phrase presque indigne d’un Ministre de la culture : « Gérard Depardieu aurait mieux fait d’en rester au cinéma muet».

Les fondements de notre République qui passent par le respect des citoyens et du contribuable auraient comme qui dirait disparus. Quelle chance pour Johnny Halliday, Danny Boon, Alain Delon, Marc Levy et la moitié de l’équipe française de tennis et de football. C’était moins une…

Plus respectueuse la jeune génération, ne se permet pas de juger l’acteur génie et préfère prendre du recul. Jamel Debbouze présent sur le JT de TF1 hier soir, répondait avec humour à la question sur l’exil fiscal de Gérard Depardieu : « Il ne faut pas énerver Obelix », « Il est libre de faire ce qu’il veut », « Ce n’est pas très cool de l’avoir bousculé ». « Gérard sait ce qu’il veut, je ne comprends pas la polémique autour de cette affaire, elle prend trop de place ».

La taxation élevée des artistes, entrepreneurs, créateurs et l’accroissement des dépenses publiques ne font décidément pas bon ménage. Le gouvernement a de beaux jours devant lui.

Visuels: Capture d’image, retouchée.

Les premières images de Los Amantes Pasajeros de Pedro Almodóvar
Le palmarès des femmes en or
Marie Pichereau

2 thoughts on “Depardieu nous quitte pour la Belgique”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *