Le Buzz

Bugs Bunny fête ses 75 ans : Portrait d’un lapin hors du commun

Bugs Bunny fête ses 75 ans : Portrait d’un lapin hors du commun

12 juin 2013 | PAR Ines Zorgati

warner-bugs-bunnyDéjà 75 ans que le plus célèbre des lapins amuse petits et grands de son espiègle « Quoi de neuf Docteur ? » et de ses aventures aussi trépidantes qu’hilarantes. On ne vous cache pas qu’à la rédaction de Toute La Culture, l’annonce de cet anniversaire nous a fait retomber en enfance, et surtout donné une folle envie de nous lancer dans la confection d’un cake aux carottes… Mais on profite surtout de l’occasion pour revenir plus en profondeur sur ce personnage haut en couleur et en malice. Portrait.

On ne présente plus Bugs Bunny, ce lapin attachant et malicieux, cet animal aux allures d’homme qui ponctue ses apparitions de répliques célèbres et de son grignotage gourmand de carottes. Depuis sa création en 1938 par Ben Hardaway, son personnage a évolué et s’est adapté aux différentes décennies pour devenir non seulement l’emblème de Warner Bros Productions, mais surtout l’égérie de toutes les générations. De ceux qui se rappellent les débuts de ses aventures dans les années 40 aux plus jeunes qui le connaissent grâce aux films, dessins animés récents voire jeux vidéos le  mettant en scène, tout le monde va pouvoir fêter cet anniversaire.

C’est donc du crayon de Ben Hardaway qu’est née la première représentation de Bugs Bunny à l’occasion du court-métrage « Porky’s Hare Hunt, huit minutes de face à face entre Porky le chasseur et un lapin blanc, prototype du Bugs connu aujourd’hui. Et c’est d’ailleurs de son créateur d’origine, Ben Hardaway surnommé « Bugs » que le personnage tient son nom puisque les animateurs du film prirent rapidement l’habitude de le désigner comme « Bugs’ Bunny » (comprenez le lapin de Bugs).

220px-A_Wild_Hare_Lobby_CardC’est pourtant véritablement grâce à Tex Avery, qui lui attribua la réplique de « eh quoi de neuf docteur ? » dès 1940 dans « A Wild Hare », qu’il deviendra ce qu’il est encore maintenant: un lapin gris, de taille humaine affrontant à coup de pièges taquins les personnages de Eldmer Fudd le chasseur, Sam le Pirate, Marvin le Martien, et surtout le fameux Daffy Duck.

L’incroyable popularité de Bugs Bunny tient principalement de la capacité qu’ont eu les studios Warner Bros d’adapter les aventures du personnage aux différentes époques, et notamment à la Seconde Guerre Mondiale où il était vu comme le symbole de l’effort de guerre et du patriotisme américain. Depuis, c’est surtout à l’époque moderne que le lapin a su s’adapter sans difficulté, et notamment grâce à des apparitions au cinéma comme dans « Qui veut la Peau de Roger Rabbit ? » ou « Space Jam » où il partage l’affiche avec le basketteur Michael Jordan et où il rencontre Lola Bunny, une ravissante lapine au caractère bien trempé qui deviendra vite sa fiancée.

Bugs Bunny fête donc cette année ses 75 ans, et en plus d’avoir reçu un oscar pour « Knighty Knight Bugs » en 1958, d’avoir son étoile sur Hollywood Boulevard, et d’avoir été le premier « toon » à être représenté sur un timbre poste aux États Unis, il pourra se targuer d’être, encore et toujours, un des personnages préférés des enfants comme de ses congénères également nés en 1938.

Visuel: (c) logo Warner Bros, (c) affiche « A Wild Hare »

Kontakthof, dans les pas de Pina Bausch au Théâtre de la Ville
Les vernissages de la semaine du 10 juin
Ines Zorgati

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *