Jeux
[Expo]Videogame Story : rejouer l’histoire

[Expo]Videogame Story : rejouer l’histoire

21 août 2014 | PAR Sandra Bernard

Jusqu’au 7 septembre 2014 se tient, à la Porte de Versailles, l’exposition Videogame Story qui propose aux visiteurs de découvrir, redécouvrir et surtout tester près de 350 consoles de jeu vidéo, dont les plus anciennes remontent à 1972 !!! Une occasion pour les petits et les grands de partager souvenirs et moments conviviaux en famille ou entre amis.  

Présentée l’année dernière lors de « Cinema Paradiso », l’exposition, conçue par Victor Perez directeur de l’agence de communication VPCOM spécialisée dans l’univers vidéo-ludique et Jean Claude Larue créateur de la Paris Game Week (PGW) Videogame story, se veut à la fois ludique et pédagogique.

Sur les 4500 m² du pavillon 8 de la Porte de Versailles, les 350 consoles et machines d’arcades sont réparties en trois grandes zones, respectant la chronologie de ce divertissement qui flirte de plus en plus avec l’art.

La partie retrogaming (dite aussi « le passé ») est la plus vaste, avec la présentation en rangs serrés de près de 300 consoles, dont deux tiers jouables. Tout commence avec la Magnavox Odyssey qui, ne possédant pas de processeurs, ne pouvait afficher que trois points mobiles, les environnements de jeux étant créés par des films transparents imprimés qu’il fallait placer sur l’écran de télévision. Viennent ensuite les mythiques Atari, NES et Super NES, Master System, Sega Megadrive, Sega Saturn, Game Cube, Playstation 1 et ses avatars, Dreamcast, apportant chacune des qualités techniques, des performances et des jeux progressant sans cesse dans l’immersion et la complexité narrative et l’élaboration du gameplay. Au sein de la zone rétrogaming, les présentoirs sont répartis non seulement par date, mais également par genre : combat, course, Tetris, etc. En outre, six grandes sagas vidéoludiques ont été mises en exergue :  Mario (zone retro-gaming), Sonic (zone retro-gaming), Zelda (zone retro-gaming), Tomb Raider (zone retro-gaming), Metal Gear Solid (zone retro-gaming) et Final Fantasy (zone présent), pas de Resident Evil…

La zone « Présent » propose de s’essayer aux hits du moment sur PS3 et 4, ainsi que sur Xbox 360 et One (pas de Nintendo 3DS ou de Wii U étonnamment). Une zone un peu à l’écart permet aux plus grands de tester les jeux classifiés PEGI (Pan European Game Information) 18+. Contrairement aux autres sagas mises à l’honneur, il n’est pas possible de jouer à Final Fantasy. Cependant, une exposition réunit des artworks préparatoires originaux, des toiles représentant les principaux héros de Final Fantasy VIII à Final Fantasy XIV en passant par Final Fantasy VII Advanted Chrildren. Mais la partie la plus intéressante était sans conteste l’allée des éditeurs indépendants.

L’espace « Futur », plus réduit, n’est pas en reste avec la mise à disposition de plusieurs Oculus Rift (des lunettes permettant une totale immersion 3D dans le jeu), la présentation par Intel d’un mini ordinateur, aussi gros qu’un disque dur externe mais aussi puissant qu’un ordinateur de bureau. Il y avait également la fameuse harpe sans corde (une camera capte l’emplacement et la profondeur de la main) déjà vue dans plusieurs conventions. Certains partenaires de l’exposition, comme Orange, Gaijin entertainement ou Izneo, proposaient du cloud gaming, des BDs et mangas dématérialisés, etc. Une salle présentant un grand écran 4K (successeur du full HD) passe en boucle des bandes annonces et des émissions consacrées aux nouveautés jeux vidéo.

Si l’aspect ludique de l’exposition ne fait aucun doute, réunissant sans peine les différentes générations, l’aspect pédagogique n’est pas négligé avec, d’une part la scénographie parlante, et d’autre part, des cartels détaillés accompagnant chaque console et jeu présenté. Une application audioguide gratuite est également disponible pour les smartphones.

Informations Pratiques :

VIDEOGAME STORY, Paris expo Porte de Versailles – Pavillon 8, du 30 juin au 7 septembre 2014. Horaires : Tous les jours – de 9h à 19h, Tarifs (TTC) : Plein tarif : 14,50€, Tarif réduit : (5-18 ans): 11,50€, Tarif spécial famille (avec un adulte minimum): 42,00€, Gratuit pour les enfants de moins de 5 ans.

Visuels : © photographies Sandra BERNARD

Infos pratiques

Ice Bucket Challenge : la nouvelle mode version US
Le journaliste James Foley assassiné en Syrie
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture