Actu
Le journaliste James Foley assassiné en Syrie

Le journaliste James Foley assassiné en Syrie

21 août 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

James Foley a été enlevé le 22 novembre 2012 par les djihadistes de l’EI. Hier, les militants islamistes ont publié la vidéo de la décapitation du journaliste.

Aleppo - 07/12

James Foley etait detenu en otage auprés de Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torrès qui eux, on pu être sauvés. A leur retour, il apprenait au monde que James Foley etait emprisoné avec une douzaine d’autres à Rakka, designé par les specialistes comme le plus important camp de l’EI en Syrie

Le journaliste avait 40 ans, il travaillait notamment pour l’AFP qui lui rend un hommage sombre et inquiet. donnaient les premières nouvelles du reporter américain indépendant de 40 ans qui travaillait pour le site Global Post et pour l’Agence France-Presse. Il était détenu, avec une douzaine d’autres otages occidentaux à Rakka, le principal bastion de l’EI en Syrie.

L’AFP raconte : « A 40 ans, il était un reporter expérimenté et avait notamment couvert le conflit en Libye avant de se rendre en Syrie, où il avait suivi le soulèvement contre le régime de Bachar al-Assad pour le site d’information américain GlobalPost, l’Agence France-Presse et d’autres médias. Son travail avait permis d’enrichir la couverture du conflit syrien, qui est assurée par les envoyés spéciaux de l’agence et ses bureaux dans la région.
« L’inacceptable et la honte s’abattent une fois de plus et une fois de trop sur le métier d’informer dont James Foley avait fait sa raison de vivre et non de mourir. Ce n’est pas seulement une tragédie, c’est avant tout une barbarie. La dénoncer n’est pas seulement un devoir, c’est aussi un combat pour tous ceux qui pensent que la liberté d’informer est une valeur suprême de nos sociétés démocratiques », a déclaré le Président-Directeur général de l’AFP, Emmanuel Hoog. »

Il aura passé 637 jours en détention. Le conflit syrien dure depuis 2011, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), 162 402 personnes ont été tuées depuis le début du conflit et l’ONU estime à plus de 2,8 millions le nombre de réfugiés, et 6,5 millions de personnes auraient été déplacées à l’intérieur du pays.

Visuel : Capture d’écran ©Find James Foley.

[Expo]Videogame Story : rejouer l’histoire
Les soirées du week-end du 21 août
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *