Théâtre

MIAM MIAM d’Edouard Baer, un menu de fêtes

26 décembre 2009 | PAR Christophe Candoni

Le Théâtre Marigny présente pour les fêtes la nouvelle création d’Edouard Baer qui écrit, joue et met en scène le spectacle. « Miam Miam » est un divertissement jubilatoire, à l’humour décalé, dont l’atout principal est la générosité et le savoir faire des acteurs.

affiche-miam-miam-baer-marignyTotalement farfelue, la pièce repose sur une intrigue légère. Le début du spectacle est surprenant car on assiste à une scène de vaudeville fort drôle mais qui n’est pas la pièce que nous sommes venus voir. Puis, Luigi (Edouard Baer) et sa troupe d’acteurs sont contraints d’interrompre la représentation qui fait un bide et de transformer le théâtre en restaurant. C’est alors que cette joyeuse équipe de bras cassés a l’idée étrange de rassembler des vieux éléments de décors d’une ancienne production. Cela ne tient pas debout et c’est tant mieux ! De nombreux personnages truculents et attachants interviennent pêle-mêle pour sauver la situation. Chacun joue différents rôles, le régisseur-technicien devient serveur, la jeune actrice devient serveuse…et c’est à nouveau du théâtre. De cette instabilité naît un spectacle drôle et loufoque. Le texte, constitué d’une série d’histoires, pas toutes abouties, de sketchs, de chansons, ou de « bandes-annonces » hilarantes, est plus un prétexte à jouer qu’une pièce de théâtre vraiment élaborée mais les acteurs s’y régalent. Edouard Baer avec son air illuminé et faussement désinvolte dévoile son âme de gosse émerveillé devant un castelet de marionnettes pour notre plus grand plaisir.

 

Sur un rythme effréné, les scènes s’enchaînent et la troupe s’amuse à présenter un spectacle en train de se faire : le décor se monte au fur et à mesure, de la même manière que les rôles sont distribués, donnant l’impression que tout est en train de se construire de façon inopinée.

Edouard Baer célèbre le théâtre qu’il envisage comme un art d’artisans et s’appuie surtout sur l’énergie et la belle sincérité de la troupe pour faire théâtre de tout dans l’esprit du music-hall, même si cela paraît décousu. Il est un meneur idéal, avec un bagou d’enfer et une énergie incroyable. On retiendra la scène de l’entretien d’embauche à hurler de rire. Atmen Khélif et Philippe Duquesne sont très drôles, tout comme Léa Drucker, qu’on regrette de ne pas voir plus dans la pièce.

On apprécie la dinguerie des situations et des dialogues mais aussi l’insolence et l’ironie de l’auteur qui se distingue par son humour froid, à la fois tendre et cynique, parfois politiquement incorrect lorsqu’il brocarde gentiment le monde contemporain avec une once de mélancolie : la dépression, l’intégration des immigrés, le dictat de la minceur féminine, le milieu de l’agroalimentaire, la solitude des êtres…autant de thèmes brassés et bien d’autres. Il y aurait encore tant de choses à dire sur cet « ovni » théâtral réjouissant… On n’en dévoilera pas plus !

baer20granjon20620miam20miam-thumb-400x249-157451

 

 

« Miam miam », au Théâtre Marigny, grande salle, du mardi au samedi à 21 h et le dimanche à 16 h. Carré Marigny, 8 arr., location : 0892 222 333. www.theatremarigny.fr

Caravage : une monographie poids lourd
Sexy Sushi : 2 inédits à télécharger
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

2 thoughts on “MIAM MIAM d’Edouard Baer, un menu de fêtes”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *