Théâtre
FESTIVAL 7.8.9 : Peut-on badiner librement avec l’amour au théâtre ?

FESTIVAL 7.8.9 : Peut-on badiner librement avec l’amour au théâtre ?

24 septembre 2022 | PAR Magali Sautreuil

Qu’y a-t-il de plus banal que de rédiger une dissertation dans une bibliothèque universitaire ? En apparence, pas grand’chose. Maintenant, imaginez que le sujet touche à la représentation de l’amour au théâtre. À votre avis, quelle tournure prendront les événements ?

L’histoire qui nous est contée semble au premier abord tout à fait ordinaire. Deux étudiants en khâgne se retrouvent, par hasard, dans une bibliothèque universitaire, pour plancher sur un sujet de dissertation ayant pour thème la représentation de l’amour au théâtre dans les œuvres du répertoire français.

Avec un tel sujet, difficile de croire un seul instant que la situation poursuive son cours normal, surtout dans un lieu abritant les rêves et les connaissances de milliers d’êtres humains. 

Ajoutez à ce tableau, une étudiante entreprenante et d’humeur badine, qui ne manque pas d’imagination pour décoincer son camarade de classe. Il n’en fallait guère plus pour que les événements prennent une tournure inattendue. 

Sous prétexte de travailler leur dissertation, les deux élèves vont explorer le répertoire théâtral amoureux français de Molière à Marcel Pagnol, en passant Alfred de Musset, Georges Sand, Cyrano de Bergerac… Endossant tour à tour le rôle des protagonistes qu’ils évoquent, ils se livrent malgré eux au jeu de l’amour et du hasard, laissant inconsciemment libre cours à des sentiments jusque-là ignorés. 

Jusqu’où les conduira ce badinage ? Nul ne le sait. Mais une chose est certaine : leur joute verbale est un délice et le double jeu (ou le triple, si nous considérons que nous sommes au théâtre) vient pimenter une histoire pas si ordinaire que ça…

On ne badine pas, une comédie écrite et interprétée par Christel Pourchet et Maximilien Solvès, mise en scène par Barbara Castin, présentée à Paris, au théâtre de Nesle, durant le festival 7.8.9. Durée : 70 minutes.

Retrouvez l’actualité de la Compagnie du Temps perdu sur sa page Facebook (ici), sur son compte Instagram (ici) et sur sa chaîne YouTube (ici).

Découvrez la programmation de l’édition 2022 du festival 7.8.9 du théâtre de Nesle ici

Visuels : Affiche officielle et tous droits réservés à cathy_lit_et_sort_aussi pour la photo.

 

« Les Marins ne savent pas nager » : Un grand roman d’aventure
« Tout dépend du nombre de vaches » aux Zébrures d’automne : une belle réflexion sur la mémoire du génocide rwandais
Avatar photo
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration