Théâtre

Emprisonné pendant quarante ans l’un des assassins de Malcolm X vient d’être libéré

29 avril 2010 | PAR Gary Serverian

Accompagné de deux complices, ils avaient abattu le leader afro-américain le 21 février 1965.

Après avoir passé 22 ans en semi-liberté, Thomas Hagan, activiste au sein de la Nation of Islam, vient d’être placé en liberté conditionnelle. Emprisonné après avoir tiré sur Malcolm X, il aura passé quarante années derrière les barreaux. Le 21 février 1965 trois hommes s’approchent du pupitre depuis lequel le leader tient un discours. Ils sont armés et vont tirer puis tuer Malcolm X, devenu El-Hajj Malik El-Shabazz depuis son pèlerinage à La Mecque, devant sa femme et ses enfants. La scène est retranscrite avec justesse dans le film que Spike Lee lui a consacré ( voir la vidéo ). Thomas Hagan est arrêté après avoir failli être lynché par la foule. Parmi les membres du commando, il est le seul à reconnaître son implication dans l’assassinat. Les deux autres membres, eux aussi issus de la Nation of Islam, ont toujours nié avoir tiré sur Malcolm X. Et ont bénéficié d’une libération conditionnelle dans les années 80. Les causes de cet assassinat restent toujours un mystère. Une chose est sûre, le leader noir dérangeait. Aussi bien le gouvernement américain que la Nation of Islam, organisation avec laquelle il avait pris ses distances. Thomas Hagan n’a pas levé le voile qui entourait ce meurtre prémédité. Avant sa libération il a malgré tout exprimé ses regrets.

Louise Monot bientôt à Hollywood : les comédienne françaises ont la cote
Zahia en couverture de Paris Match
Gary Serverian

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *