Théâtre

Des pièces radiophoniques produites en ces temps de confinement

Des pièces radiophoniques produites en ces temps de confinement

04 avril 2020 | PAR La Rédaction

Des théâtres fermés, des spectateurs contraints de rester chez eux… La situation actuelle ressemble fort à celle de l’après-guerre où, les théâtres allemands détruits, artistes, auteurs et metteurs en scène se tournent vers un genre qui fait la part belle au son, la pièce radiophonique. Genre de la crise et de la contrainte, la voici de retour.

Alors, si vous voulez vivre une partie du confinement les yeux fermés et l’imagination grand ouverte, si vous voulez abandonner vos écrans, les fictions radiophoniques vous guettent et vous attendent… 

Par Julia Wahl et Yaël Hirsch.

Les bonnes écoutes de France Culture

De Mark Twain à Heiner Muller en passant par Apollinaire et Sacher Masoch, France Culture regorge de pépites avec des fictions radiophoniques qui remontent… jusqu’à 1963.  A vous d’y puiser mots et inspiration. 

La Voix humaine de Cocteau par Louise Conte

Elle est amoureuse, elle est au téléphone, la version de la célèbre pièce radiophonique de Cocteau « La voix humaine » par Louise Conte en 1954 est à écouter ici : https://www.youtube.com/watch?v=fksSdTndBw0

Au Canada, Mademoiselle Julie « comme si on était en temps de guerre »

Mademoiselle Julie, d’August Strindberg, avec Magalie Lépine-Blondeau, David Boutin et Louise Cardinal n’a pas pu jouer au Théâtre du Rideau Vert, mais elle a été donnée sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première jeudi 19 mars à 20 h en radio-théâtre… A réécouter ici.

A la Colline, le Journal de confinement de Wajdi Mouwad

Le site web du théâtre parisien propose, tous les jours de la semaine à 11h, un extrait du Journal de confinement de son directeur. L’occasion de jouer avec les mots et les sons. A écouter et réécouter ici.

A l’Odéon, « Théâtre et canapé »

Sous ce titre qui n’est pas sans nous évoquer le « théâtre dans un fauteuil » de Musset, le théâtre de l’Odéon nous offre des contenus variés, dont des « lectures confinées ». Au menu, Virginia Woolf, Goliarda Sapienza… Et, surtout, des extraits du Décaméron lu par des comédiens sous la houlette de Sylvain Creuzevault. A écouter ici.

Au Théâtre du Soleil, « En musique et en sons »

Sous ce titre, la troupe de Mnouchkine propose de revivre son répertoire à travers le prisme du son. A écouter ici.

Au TNB, Astérix et Obélix

En partenariat avec France Culture, le Théâtre national de Bretagne nous propose, à l’occasion de la mort d’Uderzo, une mise en sons du célèbre album La Zizanie. Pour écouter, c’est ici.

Des pièces par téléphone

De nombreux théâtres proposent des lectures par téléphone… Une expérience à savourer en solitaire. Quelques exemples :

  • toujours la Colline, sous le titre de « Au creux de l’oreille », ici ;
  • le Théâtre de la Ville, sous le titre de « Consultations poétiques », ici ;
  • ou encore l’Olympia, à Tours, des « Lectures téléphoniques », dont le formulaire est à renseigner ici.

Et, bien sûr, des radios en ligne

Comme Radio Monobloc, qui propose tous les jours des pièces radiophoniques, la webradio du metteur en scène Julien Bouffier (Le Quatrième mur) ou des sites de podcasts comme Durant les travaux, l’exposition continue.

Visuel : Flickr

Allez au théâtre de son salon.
« Prendre le temps », les amis d’Azzedine Alaïa pensent l’accélération et la création chez Actes Sud
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *