Théâtre
Courez découvrir la nouvelle pépite de Mélody Mourey : La Course des géants aux Béliers Parisiens !

Courez découvrir la nouvelle pépite de Mélody Mourey : La Course des géants aux Béliers Parisiens !

19 juillet 2021 | PAR Geraldine Elbaz

Après trois nominations aux Molières et une entrée fracassante sur la scène théâtrale avec sa première pièce Les Crapauds fous (2018), Mélody Mourey revient avec une nouvelle création, inspirée de faits réels, portée par une troupe aussi flamboyante que talentueuse, et magnifiquement mise en scène. La Course des géants impose la signature de l’auteur et prouve que son premier succès n’était pas simplement un heureux hasard. Précipitez-vous, la course du public est déjà lancée…

Le pitch 

1960, Chicago. Quand Jack Mancini (Jordi Le Bolloc’h), un jeune rebelle américain aux capacités intellectuelles hors-normes et aux rêves de conquête spatiale, croise un professeur en psychologie (Éric Chantelauze) de la NASA dans la petite pizzeria où il travaille, la possibilité d’un nouveau destin s’offre à lui. Issu d’une famille compliquée avec un père absent et une mère dépressive irresponsable, Jack est plus habitué aux nuits en garde à vue qu’à explorer les étoiles, sa passion. Savoureux mix entre Will Hunting et Apollo 13, l’histoire suit l’évolution de ce petit génie attachant dont les rencontres façonneront un destin stratosphérique. 

Une troupe formidable

Le talent de Mélody réside notamment dans sa capacité à s’entourer des meilleurs : Jordi Le Bolloc’h, Éric Chantelauze, Nicolas Lumbreras, Anne-Sophie Picard, Valentine Revel-Mouroz, Alexandre Texier, toute la troupe est épatante. Ils incarnent avec brio une multitude de personnages tantôt exubérants et fantasques, parfois graves et émouvants. Les comédiens sont des caméléons virevoltants qui se transforment avec une rapidité hallucinante au gré des aventures des protagonistes. Vous découvrirez sur scène une effervescence artistique et musicale rare, dont l’ensemble parfaitement coordonné donne un résultat jubilatoire qui vous transportera.

Mention spéciale au comique irrésistible de Nicolas Lumbreras, que nous avions déjà applaudi dans Le Tour du monde en 80 jours (Azzopardi & Danino) ou Edmond (Michalik).

Une mise en scène kaléidoscopique qui exploite tout l’espace 

La Course des Géants : c’est Netflix sur les planches ! La mise en scène est époustouflante avec une rythmique soutenue et une scénographie particulièrement innovante (Olivier Prost). Ajoutez à cela des projections vidéos 2.0 (Raphaël Foulon) aux effets esthétiques dingues : vous serez embarqués dans un tourbillon d’images, de sons et d’émotions qui vous subjugueront. On pense évidemment à Alexis Michalik, à Johanna Boyer ou encore à Tristan Petitgirard et on vous le dit : Mélody Mourey joue déjà dans la cour des très grands. 

De « Houston on a un problème », phrase culte d’Apollo 13, à la devise de la NASA « Per aspera ad astra », qui signifie par les difficultés jusqu’aux étoiles, vivez une expérience théâtrale unique à partager entre amis ou en famille.

À la fin, le public est debout, tout est dit.

Visuels : © Alejandro Guerrero

La Course des géants 

Au Théâtre des Béliers Parisiens

Une création de Mélody Mourey

Depuis le 9 juillet 2021 

Du mardi au samedi à 21 heures

Le dimanche à 15 heures

Durée : 1h40

La playlist des grands départs
Elise Chatauret et Thomas Pondevie : enquête de pères ?
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture