Théâtre
Chantons dans le placard ouvrent les portes de l’histoire musicale

Chantons dans le placard ouvrent les portes de l’histoire musicale

26 septembre 2011 | PAR Bérénice Clerc

En alternance avec « La Nuit des dupes », la boîte à frisson propose du mardi au samedi à 21H30 au théâtre des Variétés « Chantons dans le placard », une pièce de théâtre à mi chemin avec la comédie musicale, succès du festival OFF d’Avignon.

Un décor très simple, un clavier, un banc, un porte manteau des vestes et un boa sera le lieu de rencontre entre un jeune chanteur de bal provincial rêvant d’être la futur star d’une comédie musicale à Paris et un vieil artiste, ou une vieille folle et son pianiste compagnon habitué aux cabarets interlopes et riches de la culture Gay du XXe siècle.

C’est cette culture gay qui intéresse le jeune homme car la comédie musicale pour laquelle il va auditionner lui demande de chanter une chanson Gay. Mais qu’est-ce qu’une chanson gay, au début du XXe siècle elle pouvait prendre des apparences cachées où seul les avertis comprenaient le double sens, ou le plus souvent une apparence moqueuse ironique et féminisante des hommes préférant les hommes en amour. Cette histoire est donc un prétexte pour parcourir un siècle de chanson gay. Si tout le monde connaît Comme ils disent d’Aznavour, la chanson de Ziggy, dans Starmania, Une femme avec une femme de Mécano, la Différence de Lara Fabian le trio fait découvrir aux spectateurs des morceaux rares et parfois très anciens comme L’abbé à l’Harmonium de Charles Trenet, Les pingouins de Juliette Gréco ou Le troude mon quai de Dramen…

Une vraie anthologie des chansons françaises abordant l’homosexualité.

On assiste à un brillant exposé, présenté de manière drôle et vivante. Le public ne cesse de rire aux éclats et d’applaudir avec vigueur. La trame de la comédie permet d’éviter l’écueil d’une chronologie historique. Toutes les formes de chansons sont passées en revue : larmoyantes, osées, drôles, émouvantes… C’est aussi l’occasion de faire découvrir certaines subtilités des textes qui souvent n’étaient comprises que par les initiés.

Un tableau de l’évolution de la perception de l’homosexualité dans notre société.

La comédie théâtrale met en scène trois personnages représentant trois générations : le « maître » est un vieil artiste, témoin d’une époque où l’homosexualité était planquée et condamnée ; son amant, le pianiste, a vécu les années glorieuses du mouvement homosexuel ; le petit jeune, qui débarque de sa province profite des acquis de l’évolution des moeurs, il est plus libéré, mais moins militant.

La pièce rend compte de ce choc des générations et aborde la question des vertus et des risques de la normalisation de l’homosexualité. Au niveau de la chanson cela se traduit par un constat cocasse : les vieilles chansons interlopes étaient obligées d’être plus subtiles que la censure sociale, elles nous paraissent donc aujourd’hui plus savoureuses que les chansons gay friendly actuelles.

Un spectacle musical pétillant dans lequel Michel Heim, Alvaro Lombard et Vincent Escure s’amusent et veulent offrir des rires et de la bonne humeur à un public varié. Heureux de partager ce moment musical et humoristique.

Playlist Gay !

Pure, un premier film poignant de Lisa Langseth
Les groupes français très attendus à LA: OohLAL.A ! A French Music Festival in Los Angeles
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *