Théâtre
Avignon OFF : 4ème année pour “Les Fourberies de Scapin” !

Avignon OFF : 4ème année pour “Les Fourberies de Scapin” !

23 juillet 2022 | PAR Lucine Bastard-Rosset

La compagnie L’Éternel Été propose pour la quatrième année d’affilée de redécouvrir la grande comédie de Molière, Les Fourberies de Scapin. Une reprise d’une énergie fulgurante à voir à la Condition des soies durant le Festival d’Avignon. 

Une pièce sur la jeunesse

Les Fourberies de Scapin parlent d’amour, ce sentiment si profond qui nous frappe sans crier garde. Octave et Léandre, tous deux fils de riches seigneurs, décident sans l’accord de leurs pères de se marier à deux jeunes femmes de naissance inconnue. Pour les aider à concrétiser ces mariages, le fidèle valet Scapin accepte de reprendre du service. Rusé et vif, il met en pratique divers stratagèmes dans le but de duper les pères et de faire triompher l’amour ! 

Octave et Léandre ne peuvent se résigner à suivre la volonté de leurs pères. Ils souhaitent s’affranchir de leur pouvoir et vivre leur vie telle qu’ils l’entendent. Afin de souligner cette émancipation et ce désir de choisir sa vie, Emmanuel Besnault a respectivement fait jouer à Benoît Gruel les rôles de Géronte et Octave et à Matthieu Brugot les rôles d’Argante et Léandre. Tous deux incarnent une figure paternelle et un fils considéré comme “indigne” par son père, un moyen de faire voguer vers la liberté ces deux jeunes personnes qui sauront ainsi s’affranchir de leurs peurs. 

Un théâtre de troupe

L’énergie qui se dégage du spectacle est communicative. La compagnie L’Éternel Été propose une adaptation pleine de rythme, qui ne s’arrête jamais et qui cherche toujours à mettre en scène les situations de manière originale. Sur le plateau, les comédiens ne jouent jamais de manière statique, investissant leur corps pour donner à leurs personnages force et dynamisme. 

Les Fourberies de Scapin électrisent et nous galvanisent. Les comédiens sont pleins de talent et ils nous entraînent dans leurs puissantes interprétations. Les émotions et les mimiques du visage sont exagérées, les gestes accentués et dansés. Ensemble, ils proposent un spectacle où les corps sont amenés à se dépasser. Ils crient, ils rient, dans un enchevêtrement des situations toujours plus drôles. 

Théâtre de rue

La compagnie redonne vie au théâtre de rue, la scénographie renvoyant à celle des troupes itinérantes, toute confectionnée de bois. Elle évolue au fil de la pièce, pour permettre la construction de nouveaux espaces que les acteurs investissent de manière différente. La musique revient également à diverses occasions, faisant résonner guitare, tambour, tambourin et la voix des comédiens.

La troupe prend à partie le public, l’insérant dans le dispositif lors de certaines scènes. La plus notable est cet instant où les spectateurs deviennent Géronte, enfermés dans un sac grâce à une idée de mise en scène très ingénieuse. Le vue laisse alors le pas à l’ouïe, on ne voit plus les personnages mais on les entend. 

Cette version des Fourberies de Scapin saura vous surprendre et est emplie d’une énergie communicative ! Une pièce adaptée de Molière et mise en scène par Emmanuel Besnault, interprétée par Matthieu Brugot, Victor Duez, Benoit Gruel, Manuel Le Velly et Chloé Zufferey. Présentée du 7 au 30 juillet, à 17h50, à la Condition des soies, dans le cadre du festival OFF d’Avignon 2022. Relâches les 11, 18 et 25 juillet. 

Visuel : ©Philippe Hanula

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

Avignon OFF : le « Seuil » à passer, quel est-il ?
L’Inde invitée à 1650 m d’altitude au coeur du Festival Messiaen
Lucine Bastard-Rosset

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture