Spectacles
Les humoristes qui aimaient les femmes

Les humoristes qui aimaient les femmes

22 janvier 2011 | PAR Yaël Hirsch

Femme qui rit … Peut-être est-ce pour cela que les humoristes sont désormais des vedettes incontournables et les piliers des plateaux télés. Parmi eux, des charmeurs invétérés qui savent séduire en maniant la langue. Parfois avec finesse, souvent en la brusquant, il tordent la langue à mille lieux des grossièretés d’un Jean-Marie Bigard et de Max Boublil, et savent parler aux femmes. Mieux que les fleurs : le rire.

– Gad Elmahleh, le grand amoureux aux yeux bleus
N’hésitant pas à se féminiser dans « Chouchou » (2003), Irrésistiblement amoureux d’Audrey Tautou dans « La Doublure » de Francis Veber, l’humoriste au regard infinement triste n’arrête pas de vanter les femmes dans es sketches. Non sans se moquer des belles et de leur manière d’infantiliser leurs compagnons.

– L’ironie timide de Stéphane Guillon
Quand il sort de la satire politique pour s’attaquer à la vie amoureuse des femmes, l’humoriste se transforme presque en enfant de chœur. Stéphane Guillon est depuis le 13 janvier au Théâtre de Paris pour son spectacle « Liberté surveillée ».

– Roland Magdane, gentleman des mots
Jouant avec les mots, le senior des humoristes qui aiment les femmes compte toujours parmi les « fous » préférés des français. A travers des réflexions grammaticales très juste, Magdane livre une drôle de réflexion sur les genres, où il montre combien la langue française est sexiste :

– Les petits travers féminins de Manu Payet
L’animateur montre bien avec son sketch « Le Nutella » qu’on est tous égaux devant la descente du pot de crème pralinée.

– Gaspard Proust, l’homo-nyme trompeur
Le petit chouchou de François Ruquier fait briller toutes ses lettres pour les colleter à un bon bain de vulgarité qui revigore. Le seul encore vivant à pouvoir citer Wilde et à faire sourire les femmes.

Infos pratiques

Le bloggeur Slim Amamou entre au gouvernement tunisien
Xavier Simonin et Jean Jacques Milteau partent à la conquête de l’Or au théâtre Sorano
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]ure.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture