Danse
Vive le sujet ! Série 1 : l’humour balancé de Ludmilla Dabo et le corps parlant de Mellina Boutretra

Vive le sujet ! Série 1 : l’humour balancé de Ludmilla Dabo et le corps parlant de Mellina Boutretra

12 juillet 2022 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Jusqu’au 14 juillet, dans l’iconique Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph, la SACD et le Festival d’Avignon mettent sur le Vif deux commandes à Ludmilla Dabo et Mellina Boutretra. La première balance avec humour, la seconde nous bouleverse.

Ce n’est qu’une histoire de balances-Ludmilla Dabo

L’artiste associée à la Comédie de Caen a invité le poète et musicien Blade AliMBaye et la performeuse et circassienne Ashtar Muallem à réfléchir, avec une belle dose de décalage, la notion de déséquilibre. Tout y passe, des dérèglements hormonaux à la solitude comme étrangeté. Ce trio commence au sol. Ashtar balance entre Blade et Ludmilla allongés, les pieds à l’équerre. Elle se balance, soutenue par les autres. Elle se repose sur les autres. C’est super doux et joli mais cela ne suffirait pas à faire un spectacle. Très vite, le trio arrête de se prendre au sérieux. Les uns portent les autres avec plus ou moins de réussite. Un grand tissu bleu est accroché aux cintres, il a l’allure d’un abri, il sera en fait l’agrès d’Ashtar qui tourne autour (au sens propre) de ses questions d’identités entre la France et la Palestine. Dans un show qui devient à l’américaine, Ludmilla qui trouve que dire ses émotions en anglais est plus facile se lance dans un tour de chant à la Aretha Franklin qui lui vaut toute l’adhésion du public. Chacun dans leurs outils de travail, le corps, la voix et la musique, nous questionnent avec légèreté et amitié sur ce qui parfois nous fait perdre pied. Une performance feel-good qui permet comme souvent avec Vive le Sujet ! de découvrir des artistes. Il est évident que maintenant nous scrutons les élévations de Ashtar Muallem.

Nyst-Mellina Boubetra

Attention, choc, révélation, tout ça tout ça. Nous vous avions parlé de Mellina Boubetra l’année dernière. Elle était soutenue par Le Théâtre Louis Aragon à la Belle Scène Saint Denis. Personne ne la connaissait alors. Sa danse très hybride nous avait interpellés fort, très fort. Et nous la retrouvons dans la cour des supers grands, au Festival d’Avignon, dans la programmation officielle surnommée le In par le public. Julie Compans fait de l’audiodescription pour les personnes malvoyantes et aveugles. Elle va non pas décrire mais nous faire ressentir ce qu’elle voit. Et ce qu’elle voit c’est la danseuse, pantalon jaune clair et chemisette bleu qui danse avec fluidité, qui fait balancer ses genoux de gauche à droite. Une danseuse qui prend l’air pour en faire un cadeau. A la musique, Patrick de Oliveira a composé une bande son aux notes lyrique puis électronique, très élégante. La proposition est chic au plus haut point, la danse devient hypnotique quand Mellina fait bouger son corps, d’abord sa tête qui bouge de plus en plus vite, qui devient incontrôlable et entraîne dans sa course les épaules puis les jambes. Le récit déphase, il n’est pas collé au mouvement, il l’illustre avec une poésie folle. A un moment, Julie Compans nous demande de fermer les yeux. Mellina Boubetra a quitté la scène mais la danse est là dans la voix douce de l’audio-descriptrice. Une proposition parfaite, aboutie, à l’écriture fine.

Jusqu’au 14, à 11H-Durée 1H30.

Visuel : © Jardin de la Vierge du lycée Saint-Joseph © Christophe Raynaud de Lage

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

Rencontres d’Arles 2022 : capter les mouvements du Monde
Alors que Notre-Dame de Paris annonce ses premiers plans, le patrimoine en question
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture