Danse
Les inaccoutumés ont la coutume de la performance à la Ménagerie de Verre

Les inaccoutumés ont la coutume de la performance à la Ménagerie de Verre

18 septembre 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La Ménagerie de verre est un lieu rare où se dévoile le plus exigeant et le plus expérimental du spectacle vivant. Si on vous a fait partagé avant l’été la programmation de l’Étrange Cargo il ne faut pas oublier son acolyte, le festival Les Inaccoutumés, à la tendance plus chorégraphique que théâtrale qui se déroule au creux de l’automne.

Cette année, cinq spectacles auront lieu. Des stars du genre, comme les Chiens de Navarre proposeront une « performance sentimentale et barbares », comme ils ont un peu peur de se lancer dans la danse, ils opéreront masqués. Comme d’habitude, cette bande de jeunes fous donne un titre foutraque à son spectacle. On se rappelle d’un « Pousse ton coude dans l’axe » qui avait transformé le niveau-1 de Beaubourg en terrain de tennis, cette fois ce sera « Les danseurs ont apprécié la qualité du parquet », à vos chaussons ! Star aussi et en mode reprise, Claudia Triozzi re-présente Pour une thèse vivante. On a pu voir Claudia explorer l’univers du son et de la voix, celui du théâtre ou encore des arts plastiques. Aujourd’hui, Claudia ne se contente plus d’expérimenter, elle cherche à proposer une thèse. Une véritable thèse argumentée, susceptible d’être soutenue. C’est l’objet d’un beau dialogue sur scène avec l’artiste Arnaud Labelle-Rojoux. Certes, un artiste ne tire pas sa légitimité de l’acceptation du public : il s’expose, il s’avance sur scène et fait œuvre. Or Claudia veut aller plus loin, elle se demande si la présence d’un jury à l’image de celui qui valide les soutenances en milieu universitaire déplacerait la portée de ses recherches et les soumettrait à une validation extérieure, ce qui lui permettrait de se confronter et de continuer à avancer.

Il y  a ensuite ceux qu’on a hâte de découvrir. Lenio Kaklea Avec Arranged by date, il fera un focus sur les mots quotidiens, ceux qu’on dit sans crier gare et qui structurent pourtant nos vies. Imar lui nous invite à faire le bilan :  Les Choses : quels Enjeux pour un Bilan les concernant ? C’est suite à quatre ans de recherche que ce spectacle est né .Le festival se terminera par une jolie idée La Chance de Loïc Touze. On plongera dans l’imaginaire de sa danse expressionniste.

 

Le détail des dates :

JEAN-CHRISTOPHE MEURISSE – LES CHIENS DE NAVARRE
Les danseurs ont apprécié la qualité du parquet
Du 13 Novembre 2012 au 17 Novembre 2012

LENIO KAKLEA
arranged by date
Du 20 Novembre 2012 au 24 Novembre 2012

IRMAR
Les Choses : quels Enjeux pour un Bilan les concernant?
Du 27 Novembre 2012 au 28 Novembre 2012

CLAUDIA TRIOZZI
Pour une thèse vivante
Du 29 Novembre 2012 au 01 Décembre 2012

LOÏC TOUZE
La Chance
Du 04 Décembre 2012 au 08 Décembre 2012

Visuel (c) Ménagerie de Verre

Les sorties ciné de la semaine du 19 septembre
« Paris vu par Hollywood » à l’Hôtel de Ville : Le Paris fantasmé des producteurs US
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Les inaccoutumés ont la coutume de la performance à la Ménagerie de Verre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture