Cinema
Les sorties ciné de la semaine du 19 septembre

Les sorties ciné de la semaine du 19 septembre

18 septembre 2012 | PAR Charlotte Bonnasse

Le grand écran vous propose cette semaine un large éventail de choix pour vous divertir, vous cultiver, vous faire rire, peur ou vous émouvoir !

 

Jason Bourne : l’héritage (US, 02h16min) de Tony Gilroy, avec Jeremy Renner, Rachel Weisz.

Jason Bourne revient sur les écrans avec un thriller d’espionnage : pour démanteler le nouveau programme « Outcome » Jason doit s’attaquer à l’un de leurs agents, Aaron Cross. Une immense chasse à l’homme commence, et Cross va essayer de retrouver la confiance de la biochimiste d’Outcome, Marta Shearing. Voir notre critique.

Les Saveurs du palais (FR, 01h35min) de Christian Vincent, avec Catherine Frot, Jean d’Ormesson.

Quand Hortense Laborie, cuisinière de haut vol, est sélectionnée pour concocter la cuisine personnelle du Président de la République, elle va devoir se servir de son caractère bien trempé pour déjouer les pièges des cuisiniers jaloux.

For Ellen (US, 01h33min) de So Yong Kim, avec Paul Dano, Jon Heder.

Joby est sur le point de signer la procédure de divorce,  quand il se rend compte qu’il va perdre la garde de sa petite fille de 6 ans, Ellen. Il n’est pas prêt à se séparer d’elle, et va essayer de gagner son cœur. Lire notre article sur For Ellen à Deauville.

Robot and Frank (US, 01h25min) de Jake Schreier, avec Frank Langella, Susan Sarandon.

Frank est un gentleman cambrioleur solitaire, jusqu’au jour où son fils lui impose un nouveau colocataire, un robot. Tous deux vont se lier d’amitié et nouer une relation des plus improbables, jusqu’à mettre sur pied un plan de braquage de banque.

Après la bataille (FR, EG, 02h02min) de Yousry Nasrallah, avec Mena Shalaby, Bassem Samra.

Mahmoud fait partie des soldats de la place Tarhir qui forcés par le régime ont fusillé les révolutionnaires le 2 février 2011. Sa famille et lui subissent humiliations et rejets, et sont  à deux doigts de perdre pied. Mamhoud fait alors la connaissance de Reem, jeune égyptienne moderne et militante révolutionnaire. Cette rencontre va faire basculer leurs vies.

Quelques heures de printemps (FR, 01h48min) de Stéphane Brizé, avec Vincent Lindon, Hélène Vincent.

Quand Alain se voit obligé de retourner vivre avec sa mère, toutes les blessures du passé resurgissent. De plus, madame Evrard est malade et ne va pas pouvoir en réchapper. Dans ce contexte dramatique, vont-ils se pardonner et faire un pas l’un vers l’autre ?

Alyah (FR, 01h30min) de Elie Wajeman, avec Pio Marmai, Cédric Kahn.

Alex vit à Paris en dealer, à l’ombre de son frère Isaac. Quand son cousin lui annonce qu’il ouvre un restaurant à Tel-Aviv, celui-ci imagine le rejoindre et quitter sa vie trop grise. Mais des choix s’imposent, et Alex doit trouver sa voie. Il lui faut alors tout quitter, son ancien amour, son ami de toujours, et couper les liens avec un frère destructeur. Voir notre critique.

Le Sommeil d’or (FR, CAM, 01h40min) de Davy Chou, avec Dy Saveth, Ly Bun Yim.

Un documentaire sur les survivants du cinéma cambodgien avant l’arrivée des Khmers rouges en 1975, qui ont détruit  les films, et fait disparaître salles de cinéma et la plupart des acteurs. Ce film tente de ressusciter les cendres d’un art qui prenait vie. Voir notre critique.

The Big Year (US, 01h40min) de David Frankel, avec Steve Martin, Jack Black.

Trois amis en crise existentielle décident de consacrer un an à leur passion commune, l’ornithologie. Ils se lancent un défi : celui de battre le record du monde du nombre d’espèces différentes observées en Amérique. Mais cette recherche va les emmener beaucoup plus loin qu’ils ne l’imaginent.

Captive (FR, 02h02min) de Brillante Mendoza, avec Isabelle Huppert, Kathy Mulville.

Thérèse Bourgoine fait de l’humanitaire sur l’île de Palawan. Pendant une mission au siège de son ONG, elle se fait kidnapper avec une vingtaine d’autres touristes étrangers par des musulmans terroristes qui veulent l’indépendance de l’île de Mindanao. Interdit aux moins de 12 ans. Voir notre critique.

The Oregonian (US, 01h20min) de Calvin Reeder, avec Lindsay Pulsipher, Robert Longstreet.

Une jeune femme au passé traumatique a un accident de voiture, et commence une longue errance dans le Nord-Ouest américain, où d’étranges rencontres et des évènements mystérieux se succèdent.

Teodora Pécheresse (FR, RM, 01h26min) de Anca Hirte.

La belle Teodora mène une vie simple et monacale dans le monastère de Varatec au coeur de la Roumanie. Entourée des mères supérieures, elle prépare l’évènement le plus important de sa vie.

La Ferme des animaux (GB, 01h13min) de John Halas, Joy Batchelor, avec Maurice Denham, Gordon Heath.

Les animaux de la Ferme se rebellent contre les mauvais traitements du fermier Mr. Jones et décident de fonder un nouveau gouvernement. Mais la paix ne va pas régner très longtemps sur le petit peuple, car certains ont vite fait de prendre trop de pouvoir.

 

Rééditions

Mirage de la vie (US, 1959, 02h04min) de Douglas Sirk, avec Lana Turner, John Gavin.

Deux amies, l’une noire, l’autre blanche, élèvent seules leurs filles et se serrent les coudes face au destin.

 

Rude Boy Story (FR, 01h25min) de Kamir Meridja, avec Hakim « Bouchkour » Méridja, Idir Derdiche, Amazygh Kateb.

Kamir Meridja a suivi le groupe de reggae Dub inc. pendant trois ans. Il met en lumière dans ce documentaire leur aventure musicale originale, loin des sentiers médiatiques et des circuits de production.

 

La SNCF lance la carte 12-27 ans
Les inaccoutumés ont la coutume de la performance à la Ménagerie de Verre
Charlotte Bonnasse

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture