Danse

La danse s’expose

22 septembre 2010 | PAR Alienor de Foucaud

A Lyon, Londres, Paris, l’automne sera fertile en expositions singulières d’artistes, chorégraphes et danseurs tels Trisha Brown, Andy Warhol, Forsythe et d’autres.

 

Invitée de la Biennale de Lyon, Trisha Brown honore également de sa présence le Musée d’art contemporain de Lyon. Pour que le public ne sache pas que je pourrais avoir cessé de danser, titre manifeste de cette exposition, est un ensemble exceptionnel d’œuvres de l’Américaine. On sait Trisha Brown chorégraphe d’envergure cheminant plus d’une fois avec des plasticiens de renom au cours de sa carrière, que ce soit Rauschenberg, Donald Judd ou Fujiko Najaka. Mais c’est une autre Trisha que l’on découvre dans les murs du MAC : dessins et dispositifs, installations sonores et captations de performance sont dévoilés : « une œuvre de toutes les confrontations à l’espace, au temps, aux objets. »

 

A Paris, c’est un Andy Warhol inédit que la Galerie Thaddaeus Ropac expose : réalisés dans les années 50, les dessins rares de Warhol and Dance, rappellent les liens que la future star du Pop Art entretenait avec le monde de la danse à New-York. Dans cette galerie de portraits, des pionniers de la danse moderne américaine tels Charles Weidman, John Butler ou Paul Draper côtoient de grandes figures de l’univers du ballet comme Jacques Ambroise, Karel Shook ou Alexandra Danilova. Warhol s’attache à repérer les différences subtiles entre tous ces profils. D’u n seul trait fluide, il restitue à la fois l’apparence physique et la personnalité des modèles.

Enfin à Londres cet automne, une vaste exposition à l’intitulé explicite, Move : Choreographing You entend montrer comment la danse à été une force positive dans le développement de l’art contemporain depuis les années 60. Une exposition se voulant participative, avec la présence d’élèves du Laban Contemporary Dance. Le visiteur pourra également s’initier au hula hoop sur la terrasse du musée, regarder des performances sous forme d’impromptus, ou, plus sagement, découvrir les archives digitales mises à disposition.

 

Trisha Brown : jusqu’au 31 décembre, MAC, Lyon : www.mac-lyon.com

Warhol and Dance : jusqu’au 16 octobre, Galerie Thaddaeus Ropac, 7, rue Debelleyme 75003 Paris : www.ropac.net

Move : Choreographing You : du 13 octobre au 9 janvier, The Hayward Gallery, Southbank Centre Londres : www.haywardgallery.org.uk

Infos pratiques

5eme édition du Festival du Film chinois
« Spangled », le nouveau titre des Smashing Pumpkins en téléchargement
Alienor de Foucaud

One thought on “La danse s’expose”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *