Danse
KLP explose les gangs avec « Tour of duty » au Théâtre de la Ville

KLP explose les gangs avec « Tour of duty » au Théâtre de la Ville

09 septembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Battle hip hop sur la scène des Abbesses ? Vous êtes prêt ? Ce spectacle est une petite bombe. Lauréats du concours Danse élargie 2010, ils débarquent sur scène pour un show urbain restituant plusieurs générations de danses de défi. Tour of duty transforme le théâtre en ville pour encore trois jours.

Danse élargie, c’est un concours imaginé par le Théâtre de la Ville et le Musée de la danse de Rennes. Les deux lieux aiment les arts pluriels et la performance, ce n’est un secret pour personne. La règle du jeu est simple, trois interprètes, dix minutes, un jury d’artistes internationaux et un accompagnement des artistes lauréats jusqu’à la production de leur spectacle. L’idée est de brasser large, d’où le terme « élargie ».

Le troisième prix a été décerné au collectif Nantais KLP. Nous voilà projeté, autant qu’eux sur la tôle, dans un voyage dans le temps. Welcome to New York City Guys ! Brooklin exactement, dans les sixities. Les communautés, cubaines, afro se rencontrent par le biais de la danse.Le décor est urbain ambiance zone. Des matelas au sol, des toits d’immeuble, des grillages à travers lesquels on imaginerait bien un terrain de basket. Ils sont quatre et nous racontent par le pas la vie du quartier, de bataille en Battle, de virées entre potes aux sorties avec les filles.

Sofian Jouini a vécu à NYC à la recherche des origines de la très acrobatique break dance. Il a alors découvert que dès les années 60, d’autres danses dites de « défis » existaient déjà. Ce sont ces trouvailles qu’il met ici en scène.

Les quatre danseurs nous offrent un récit porté par une danse fluide bien que très physique, aux figures au sol nombreuses. Les chorégraphies provoquent des rassemblements et des déphasages passionnants à l’occasion de mouvements identiques mais non alignés. La musique du spectacle, phénoménale, enchaine les morceaux de salsa, de hip hop et des sons motown. L’idée géniale du spectacle et de ne pas avoir fondu les titres mais de les laisser se succéder comme sur les anciennes platines vinyles, laissant entendre un grésillement au doux son vintage.

Le théâtre est utilisé à la perfection, les murs noirs du plateau, une lance à incendie suspendue. La ville envahit la scène nous emmenant dans les rues. Dans cet espace que le quartet maitrise à merveille, tous les recoins sont utilisés. Nombreux sont les moments scotchant, tel ce jeux de miroirs où les danseurs se font échos : l’un est suspendu par les pieds, l’autre est debout sur un toit, les gestes sont les mêmes. On adore aussi cette danse dans le sable et dans la pénombre superbement mis en lumière ici. On adule les scènes de séduction sexy où dans les bras vides des caïds se love une présence féminine pour chacun.

L’histoire est limpide et nous entraîne durant une trop courte heure dans l’histoire des gangs de New-York par un aspect qui n’est pas forcément très connu, celui de la danse. « Tour of duty », c’était le nom dans les années Vietnam d’un show tv qui « mettait en scène des jeunes américains du ghetto ». Dans sa version 2011, ce Tour of duty sort des mauvais quartiers pour fouler avec succès le sol du plus prestigieux Théâtre de Paris. Bonne idée !

David Schwimmer présente Trust au festival du Film Américain de Deauville
Mojtaba Mirtahmasb, coréalisateur de Ceci n’est pas un film avec Jafar Panahi, arrêté
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “KLP explose les gangs avec « Tour of duty » au Théâtre de la Ville”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *