Danse
Inventaire, la mémoire du XXIe siècle par Josette Baïz aux Hivernales

Inventaire, la mémoire du XXIe siècle par Josette Baïz aux Hivernales

13 juillet 2021 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Dans le cadre de On (y) danse aussi l’été, au festival des Hivernales à Avignon est présenté un léger et rafraîchissant pas de deux : Inventaire, de Josette Baïz.

 

Lola Cougard et Geoffrey Piberne sont danseurs dans la compagnie Grenade, la compagnie fondée par Josette Baïz en 1998 à Aix-en-Provence, suite logique au travail entrepris depuis 1992 avec le groupe Grenade (enfants, adolescents). Le groupe Grenade, Lola et Geoffrey en ont fait partie. Le spectacle Inventaire est comme son nom l’indique un inventaire, mais très personnel. 

Il s’agit du patrimoine chorégraphique des deux danseurs. Et c’est très étonnant car grâce à eux on plonge dans une histoire du premier XXIe siècle très plurielle. On attaque avec la danse néo-classique, lyrique et en rythme de Wayne McGregor puis on plonge dans Uprising d’Hofesh Shechter. Et ça va continuer comme ça, en passant par Gallotta ou Jérôme Bel.

À chaque fois les danseurs nous présentent la pièce venir, dans un petit jeu de scène un peu trop surjoué, mais adorable. S’en suit une présentation d’un extrait du spectacle, en costume et dans la lumière du chorégraphe. Mais toujours ils reviennent au port et à leur lien avec la danse généreuse de Josette Baïz, plus émotionnelle que technique.

Eux deux montrent qu’ils peuvent tout danser, du plus académique au plus performatif et sont la preuve par l’exemple du décloisonnement des frontières chorégraphiques.

Et c’est cette émotion qui nous attrape, entre nostalgie de revoir des pièces que l’on adore, et amusement face à leurs propositions. Révisez vos connaissances, vous serez soumis à un quiz pas si facile !

Du 10 au 20 juillet à 13 h 15, relâche jeudi 15 juillet, aux Hivernales.

Visuel : © Olga Putz

Deutschland 89, saison 3. Objectif : retarder la Chute du mur de Berlin
Roberto Alagna, Samson de choc aux Chorégies d’Orange
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture