Danse
Boris Charmatz, 15 euros pour un vingtième siècle à l’Opéra Garnier

Boris Charmatz, 15 euros pour un vingtième siècle à l’Opéra Garnier

18 septembre 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Du 22 septembre au 22 octobre, l’Opéra Garnier fête l’entrée au répertoire d’une pièce de Boris Charmatz, Vingt danseurs pour le vingtième siècle. Pour l’occasion, tout est chamboulé : les lieux de représentations, les horaires, et le tarif.

Dans Sans titre de Sehgal, Charmatz dansait nu l’histoire de la danse. C’est lui aussi qui a créé à Rennes, le Musée de la danse. C’est assez naturellement que sa position d’archiviste se décline dans les dorures du Palais Garnier. Pour ce faire, vingt danseurs danseront dans des espaces normalement vides de spectacle.

Stéphanie Romberg, Caroline Bance, Marie-Solène Boulet, Myriam Kamionka, Alexandra Cardinale, Juliette Gernez, Anémone Arnaud,Julia Cogan, Noëmie Djiniadhis, Marion Gautier de Charnacé, Julie Martel, Caroline Osmont, Sofia Parcen, Benjamin Pech, Alessio Carbone, Yann Saïz, Pascal Aubin, Grégory Gaillard, Hugo Vigliotti, Jean-Baptiste Chavignier, Erwan Le Roux, Samuel Murez, Pierre Rétif, Francesco Vantaggio danseront les solos qui ont fait l’histoire du siècle dernier.

Le Sacre du Printemps, Pina Bausch, Cunnigham, Mickaël Jackson, Joséphine Baker… comptent parmi ceux qui seront dansés dès mardi. Cette pièce amènera à Garnier un renouvellement des cadre et de l’image du lieu. Le chorégraphe nous confiait au moment où le musée de la danse avait investi des lieux publics à Rennes « On vient visiter des expositions de danse, mais c’est la danse qui nous visite. »
Pour ce spectacle, le tarif est à 15h, et les horaires sont en journée.
Il reste de la place, réservez vite !

Visuel : Opera Garnier

[Critique] « Le Prodige », biopic classique mais soigné au pays des échecs
« Le climat au pied du mur »: quand le street art s’engage pour le climat
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *