Danse
Bon anniversaire Les Sujets à Vif !

Bon anniversaire Les Sujets à Vif !

10 juillet 2017 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Les Sujets à Vif ont 20 ans, et cela valait bien une fête. 20 ans que la SACD et le Festival d’Avignon proposent à deux artistes qui ne se connaissent pas de se rencontrer. Et en 20 ans, 325 artistes ont foulé le plateau sous le regard de la Vierge. Le comédien Frédéric Ferrer, qui s’était prêté au jeu du « Vif » en 2015 avec Simon Tanguy a composé un hommage bien foutraque à ce rendez-vous très précieux.

Hier soir, Frédéric Ferrer a invité Olivier Dubois. Mais le directeur du Ballet du Nord, qui avait proposé un Sujet à vif en 2006, n’est pas encore sur scène. Frédéric Ferrer, qui est également auteur et géographe, est branché, pour le meilleur, sur le mode « Prez Power Point ». Tout, vous saurez tout sur les Sujets à Vif, manifestation créée en 1997 par la SACD qui, elle-même, a été fondée par Beaumarchais en 1777. Tout, vous saurez tout. Il balance les organigrammes et les relations entre les deux maisons, visuels compris. Le ton est celui d’un youtubeur, et c’est hyper drôle. Pendant qu’il déroule son exposé au ton décalé, Olivier Dubois, veste ouverte, torse nu et jupe patineuse avance en égrenant le nom des artistes qui ont participé aux Sujets à Vif. On entend Marlène Saldana, Christian Rizzo…

Il faut entendre que le Sujet à Vif est un rendez-vous très particulier dans le Festival. Le seul qui tient depuis 20 ans et qui traverse les directions. Créé sous « Bernard », continué par « Hortense et Vincent », il est maintenu pas « Olivier ». 20 ans que les spectateurs viennent à 11h et à 18h, découvrir 4 programmes aux titres clairs : A, B, C et D. Alors, cela en créé des souvenirs et une relation au lieu très, mais très particulière. Et Ferrer a raison, le festival d’Avignon devrait tourner autour des Sujets, en faire son épine dorsale!

Chaque soir, le comédien angle son sujet et hier, la star, c’était la Vierge. Car, nous ne vous l’avons pas encore mentionné, mais cette manifestation se passe dans le Jardin de la Vierge du Lycée Saint Joseph. Or, les spectateurs avertis s’en rappellent, il n’y avait pas de vierge dans le Jardin de la Vierge… Il n’en fallait pas plus à Frédéric Ferrer pour enquêter à la façon d’un historien. On apprendra que dans ce lycée jésuite, il y a des vierges partout, dans tous les placards et que celle que l’on aperçoit dans l’angle de la cour n’a pas toujours été là…. Mystère…

Pour les amoureux du Sujet, et nous sommes nombreux, l’expérience est jubilatoire. Jean-Philippe, le célèbre régisseur du lieu, se prête au jeu et nous rappelle à quel point la végétation a pris cher lors d’un hiver vigoureux qui a vu le palmier disparaître. Oui, oui, Le Sujet des Sujets parle tout de même aux initiés !

Mais alors, le Sujet des Sujets est-il un Sujet à vif ? (Tiens, une question que Frédéric Ferrer n’a pas posée !) Et bien oui. Oui, la rencontre se fait, et Olivier Dubois va se rouler dans les paillettes sur un tube dance qui semble être du Rihanna dans une partition parfaite de gogo dancer.

La proposition est totalement jouissive. On a la sensation d’une soirée avec des potes qu’on adore, que l’on retrouve une fois par an. Et comme ils savent recevoir, il nous font visiter les lieux un peu plus que d’habitude. Alors, tout ceux qui étaient au Sujet des Sujets du 9 juillet pourront le dire sans mentir : oui, ils ont vu la Vierge en face.

Visuel : © ABN

Les artistes invités pour cet anniversaire: 

8-14 juillet (relâche le 11) ? 19- 25 juillet (relâche le 21)
Jardin de la Vierge du lycée Saint-Joseph – 45 minutes
20h30

Le 8 juillet : Melissa Von Vepy 

Le 9 juillet : Olivier Dubois 

Le 10 juillet : Aude Lachaise

Le 12 juillet : Jacques Bonnaffé

Le 13 juillet : Johanne Saunier

Le 14 juillet : Phia Ménard

Le 19 juillet : D’ De Kabal

Le 20 juillet : Josef Nadj et Dominique Mercy

Le 21 juillet : Claire Diterzi

Le 23 juillet : Nadia Beugré

Le 24 juillet : Sylvain Prunenec

Le 25 juillet : Agnès Sourdillon

Infos pratiques

L’agenda culturel du lundi 10 juillet 2017
[AVIGNON DANSE] « Meet me halfway » au théâtre Golovine
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *