Danse

Koffi Kwahulé, Michel Risse, Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin dans le vif du Festival d’Avignon

Koffi Kwahulé, Michel Risse, Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin dans le vif du Festival d’Avignon

08 juillet 2017 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est le plus joli rendez-vous du Festival d’Avignon. Depuis vingt ans, La SACD propose les Sujets à Vif (anciennement Vifs du Sujet), à 11H du matin, dans le Jardin  de la Vierge du lycée Saint Joseph. Le Programme A invite comme le veut la tradition deux artistes à dialoguer. Koffi Kwahulé et Michel Risse, Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin se sont prêtés à l’exercice de façon très poétique.

[rating=4]

Koffi Kwahulé et Michel Risse Ezéchiel et les bruits de l’ombre

Mais où est Ezechiel ? Chercher un prophète n’est pas chose aisée. Mais être parent de prophète c’est pire ! Et quand les parents sont le comédien Koffi Kwahulé et le multi-instrumentiste Michel Risse on rigole franchement. Dans ce pas de deux à l’ironie parfaite tout est autorisé.  Un fouet de cuisine comme une fenêtre ne sont t’ils pas des instruments de musique comme les autres ? Ce papa et cette maman deviennent fous, prêts à tout pour que l’enfant sorte de sa cachette, y compris de le fourrer au micro-ondes si il le faut ! Et si les sons devenaient palpables, comme des objets ? Ce serait un miracle et les prophéties se réaliserait .

Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin Incidence 1327

En 1327, Laure et Pétrarque se rencontrent. Un amour impossible et éternel qui se niche entre le Mont Ventoux (1911 mètres d’altitude) et la Fontaine de Vaucluse. Une histoire locale. Gaëlle Bourges et Gwendoline Robin deviennent Laure et Françoise Pétrarque et pratiquent les sentiments en fusion. Et comme les deux artistes ont des univers très complémentaires, Gaëlle Bourges se passionne pour l’histoire de l’art telle une archéologue, Gwendoline Robin produit des installations risquées, le dialogue fonctionne. Bourges s’était déjà amusée à recréer la Dame à La Licorne ( A mon seul désir), alors pourquoi ne pas recréer le Mont Ventoux devant les yeux de la Vierge ? Mais alors tout, jusqu’au sommet, que Robin va escalader, nuages et glaciers compris. Toutes deux manient le feu et la glace de la même façon que ce couple médiéval a traversé la passion. C’est doux et impressionnant. Et quand elles convoquent Good de Rodolphe Burger à retentir, cela devient frissonnant.

Sujets à Vif A- 8 au 14 juillet à 11h
Jardin de la Vierge du lycée Saint-Joseph

Ezéchiel et les bruits de l’ombre © Escapando de la critica (1874) par Pere Borrell del Caso

Infos pratiques

Festival en Othe
Urbaka
festival_davignon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *