Spectacles
Conférence sur Le Problème Lapin à la maison des Métallos

Conférence sur Le Problème Lapin à la maison des Métallos

08 février 2022 | PAR Margot Wallemme

Fondée en 2001 par Frédéric Ferrer, la compagnie Vertical Détour propose des cycles artistiques qui interrogent le monde. L’atlas de l’anthropocène forme un corpus de cartographies dont Le Problème Lapin est la septième. La brillante création de 2021 est un spectacle fin et ciselé, intelligent et vraiment drôle. 

Un drôle de sérieux 

Deux pupitres, deux diaporamas projetés, un sol de gazon synthétique et deux conférenciers. Le décor simple annonce une conférence on ne peut plus sérieuse sur un animal dont on ne parle finalement pas si souvent, le lapin. Mais l’illusion est vite brisée, les mots et les images entonnent un comique qui ne cesse de s’amplifier.

Si l’on rit, ce n’est pas tant de toutes les anecdotes prononcées, qui sont vraies et révèlent de réelles recherches. Non, on rit surtout de ces données qui dérivent toujours en conclusions hâtives, burlesques et improbables. Par une logique atypique et marrante, les disgressions en cascade font l’état des lieux de notre monde.

La faute aux lapins

Les lapins sont d’abord placés en fautifs, ils représentent les maux de la Terre, car il faut bien trouver un coupable. Seulement, le lapin n’aurait pas fait tant de dégâts si l’humain l’avait laissé tranquille, car l’Homme a la manie de provoquer des évènements à l’effet papillon catastrophique. Et finalement, ces p’tits lapinous envahisseurs ne seraient-ils pas plutôt une solution aux problèmes ? La conférence passe de l’un à l’autre, les lapins sont à la fois affichés ennemis n°1 et formidables lagomorphes à longues oreilles. 

A travers une conférence qui frôle parfois la théorie du complot, Frédéric Ferrer et Hélène Schwartz exposent des enjeux réels et importants. En une heure chrono ils répondent à des questions diverses sur les lapins et animent la scène par leur sérieux détourné. Ils sont tels des lanceurs d’alerte à l’humour en prose. 

Un prologue de A à Z 

En guise d’apéritif, Frédéric Ferrer explore « l’abécédaire d’un nouveau monde » avec le nouveau monde à la lettre. Des mots décryptés, d’autres créés, la CoOP de février propose chaque soir avant le spectacle une performance avec Frédéric Ferrer, Clarice Boyriven et Hélène Schwartz. 

Le Problème Lapin est une réussite et est à voir absolument jusqu’au 19 février à la Maison des Métallos !

Visuels : © Vertical Détour // Le problème lapin, Cartographie 7, 9 décembre 2021 au Vaisseau

 

BAFTA : Julia Ducournau et Audrey Diwan en lice pour la meilleure réalisation
Le roman haletant « Odette et le taxi jaune »
Margot Wallemme

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture