Musique
Yuksek, l’électro rémois au top

Yuksek, l’électro rémois au top

29 juin 2011 | PAR Laurene Saby

Pierre-Alexandre Busson, plus connu sous le nom de Yuksek n’en finit plus de séduire, avec la sortie de son second album, « Living on the edge of time », dans les bacs depuis le 13 juin. Le rémois prodige commence sérieusement à se hisser au rang des poids lourds de l’électro, pour la plus grande fierté de ses fans, et de la scène musicale bouillonnante et talentueuse de Reims, dont il est le chef de fil.

Revenons à l’origine. Au départ, Yuksek est un ptit mec de Reims musicos comme il y en a partout. Il étudie le piano au conservatoire pendant 10 ans, tout en s’intéressant  à l’électro. Mais en 2006, Yuksek sort ses premiers morceaux et se lance en tant que Dj, et c’est là que son talent prend vie. « Les gosses de riches, qui ont tout, c’est très rémois. J’avais envie de prouver, besoin de reconnaissance. Je n’ai pas vécu la misère ou l’humiliation, mais je n’ai jamais vu mes parents accomplis ou exaltés dans leur boulot. Il me fallait autre chose. La musique a été ma façon de sortir du lot. » avoue dans un interview le musicien aux Inrocks. Puis, c’est la spirale du succès qui l’aspire.

En direct de Reims partout dans le monde

Avec son premier album « Away from The Sea », le musicien décolle littéralement : Les tubes « Tonight » et « Extraball » le propulse sur la scène électro mondiale.  Le premier morceau  est utilisé comme Jungle par le Grand Journal durant une semaine du 26 au 30 janvier 2009 et il sert de bande sonore à la pub Peugeot en janvier 2010. Le second   est repris dans deux spots publicitaires : pour le déodorant Attraction de Airness et pour la collection Red ! de Lacoste. Le musicien donne des concerts partout sur la planète, tout en restant basé à Reims où il produit  l’album des Birdy Nam Nam « Manual for Successful Rioting », Victoires de la Musique 2010, pour la catégorie électro. A coté, le jeune homme multiplie les projets avec ses acolytes rémois The Shoes,  Brodinski et les fantastiques Bewitched Hands.

Un nouvel album plus pop

Fort de son succès, Yuksek se décide à opérer un petit virage pop, avec son nouvel album « Living on the edge of time ». Beaucoup plus électro-pop que le premier, sorti en 2009 intitulé  Away From the Sea, ce nouveau disque se rélève à l’image de l’état d’esprit du musicien aujourd’hui. « J’en avais marre de faire des trucs dansants, un peu durs… Je rêvais d’un album plus personnel, assumé, qui ressemble à ce que je pense de moi » confie Yuksek aux Inrocks. Le résultat est séduisant et le mieux est peut-être d’aller voir en concert le nouveau prince de l’électro made in France, pour en avoir le coeur net. Cet été, vous pourrez vous déchainer sur le son de Yuksek au festival Calvi on the Rocks, le 2 juillet sur l’Ile de Beauté, au Pont-du-gard le 9 juillet (Languedoc-Roussillon), le 24 juillet au festival anglais Secret Garden Party Festival et enfin sur la scène de Rock en Seine le 26 août. En attendant, connectez vous sur son Myspace !

(c) visuel : monsieur-chik.com, lastfm.fr, le-monde-est-a-nous.net, silenceisover.com

Outside Play, l’électro-rock de Scarlet Queens.
Le bal Ratp à la station Jaurès
Laurene Saby

5 thoughts on “Yuksek, l’électro rémois au top”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    A propos

    Toute La Culture : Comment choisir ?
    Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

    L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
    Soyez libres… Cultivez-vous !

    Soutenez Toute La Culture