Musique
Yannick Noah conclut la fête de l’Huma

Yannick Noah conclut la fête de l’Huma

19 septembre 2011 | PAR Amelie De Chaisemartin

Après le discours final prononcé par les membres du Front de Gauche et le chant de l’Internationale, le poing levé, les militants ont laissé à Yannick Noah le soin de conclure la fête de l’huma.

Yannick Noah était déjà venu à la fête de l’huma en 2002, au début de sa carrière de chanteur. Il y est revenu beaucoup plus confiant, et avec une grande joie, qu’il a exprimée dès le début de son concert. Yannick Noah est à son aise parmi cette foule rassemblée, et cela se sent. Il a déclaré au journal l’Humanité: « La Fête, c’est jouer devant des gens que j’aime ». Et le public le lui rend bien.

Ses textes, qui célèbrent la fraternité, l’espoir, la nature et le métissage, résonnent particulièrement, devant ces jeunes engagés. Son sourire communique sa confiance en l’avenir. Lorsqu’il parle d’un monde sans frontières, cela semble tout naturel, et possible.

Contre le consumérisme, Yannick Noah chante un bonheur simple, accessible à tous, nourri d’amitiés et de soleil.

Il a également chanté un extrait plus politique de son dernier album Frontières, une chanson consacrée à Angela Davis, militante communiste afro-américaine, dont le clip est beaucoup plus stylisé que les clips de ses autres chansons.

Yannick Noah a mis tout son cœur dans ce moment presque familial, comme lors de son concert pour l’égalité, organisé par SOS racisme en juillet, et son enthousiasme et ses rythmes afros ont réussi à faire danser la foule, malgré les averses.

 

La guerre est déclarée représentera la France aux Oscars
Emmy Awards 2011, le palmarès
Amelie De Chaisemartin

2 thoughts on “Yannick Noah conclut la fête de l’Huma”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *