Musique

St Valentine Reggae Night le 12 février au Cabaret Sauvage avec Ijahman, Fantan Mojah et I Wayne

09 février 2012 | PAR Jerome Gros

Le 12 février, la Cabaret Sauvage accueille la St Valentine Reggae Night, avec le chanteur roots Ijahman, et deux artistes reggae conteporains : Fantan Mojah et I-Wayne. Le tout pour la modique somme de 23€.

 

            Ijahman est certainement l’une des voix les plus mélodieuses du reggae roots. Une voix capable d’atteindre un nombre impressionnant de tons sans jamais faire d’erreur et en créant toujours une mélodie soignée et magnifique. Mais si ce n’était que ça. Ijahman a aussi su en quarante ans de carrière et plus de trente albums s’accompagner des meilleurs musiciens et des meilleurs producteurs (dorénavant il se produit lui-même), pour le bonheur de nos oreilles. Ainsi, il est l’auteur et l’interprètes de titres tels « Jah is no secret » ou encore « Africa ». Ijahman aura 66 ans cette année, mais il effectue toujours des tournées aux quatre coins du monde pour ravir ses fans de la première et de la dernière heure. Ce dimanche, les connaisseurs savent à quoi s’attendre. L’événement vaut donc le détour même s’il était seul.

            Mais il ne sera pas seul. Et c’est la cerise sur le gâteau. Il sera accompagné tout d’abord de Fantan Mojah. Jamaïcain également, il naît à St Elizabeth mais décide de s’installer à Kingston pour évoluer dans le monde la musique. Il fait ses débuts auprès du Killimanjaro Sound System (qui a notamment révélé Sizzla), dans les années 90. Mais il faut attendre 2004 et son hit « Hungry » pour qu’il sa fasse un nom sur la scène jamaïcaine. En 2005 sort son premier album, Hail the King. Depuis, Fantan Mojah a sorti deux autres albums dont Rasta Got Soul l’an dernier.

            Le troisième invité de cette soirée exceptionnelle sera I-Wayne. Le chanteur à la voix aigue a percé en 2004 avec le tube « Can’t Satisfy Her », qui a fait le tour du monde (plus de 3.5millions de vues sur Youtube, ce qui est assez rare dans le reggae). Son premier album, Lava Ground, sort en 2005.

 

            La soirée s’annonce donc extraordinaire. L’une des plus belles voix du reggae roots sera accompagnée de deux figures emblématiques du mouvement Nu Roots (un reggae contemporain qui tend à retrouver ses racines roots perdues à l’ère du digital).

Un nouveau clip pour le groupe Foo Fighters
Docteur House de retour sur TF1 : attention, médecin méchant…
Jerome Gros

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *