Rap / Hip-Hop

[Live Report] Kanye West à la fondation Louis Vuitton

[Live Report] Kanye West à la fondation Louis Vuitton

10 mars 2015 | PAR Hugo Saadi

Toute La Culture était lundi soir au troisième des quatre concerts surprises annoncés par Kanye West à la Fondation Louis Vuitton. Story.

Malgré des places vendues pour un montant exorbitant de 100€ (argent reversé à une association caritative dont on ne connait pas le nom), la majeure partie des personnes massées avant l’ouverture des portes est jeune, très jeune et de tous milieux sociaux. Peu avant 21h, la file d’attente, déjà bien longue pénètre à l’intérieur du bâtiment en verre conçu par Frank Gehry. Celle-ci se reforme  aussitôt, dans l’espoir d’obtenir le meilleur spot. Les moins pressés se rendent dans une salle où est diffusé “All Day”, le clip vidéo réalisé par Steve McQueen, réalisateur oscarisé pour 12 Years A Slave. On y retrouve le chanteur, la caméra du réalisateur britannique ne le lâche pas une seule seconde et l’iconise. Il exécute ses gammes, le regard face caméra, les gouttes de sueur de plus en plus nombreuses … . Ce sera le même que l’on découvre en chair et en os aux alentours de 22h20, habillé de la tête aux pieds de sa ligne de vêtement beige, issue de la collection pour Adidas. Son arrivée en fanfare sur la scène de l’auditorium provoque un vacarme dantesque et surtout, un raz-de marrée d’écran lumineux. Rares sont ceux qui ne tiennent pas à bout de bras, leur téléphone essayant de capter un bout du rappeur américain.

S’enchaine alors un show ininterrompu de ses morceaux, où il pioche dans ses multiples albums : Late Registration, Graduation (“Flashing Lights”, “Good Morning”), My Beautifum Dark Twisted Fantasy (“All the Light”) ou encore le plus récent Yeezus (“Black Skinhead”). Dans cet enchainement, Kanye West ne semble pas spécialement emballé d’être là, malgré ses sautillements permanents … Les écrans entourant la scène restent en grande partie blancs, jusqu’au moment où ceux-ci se remplissent de vagues géantes. On ne peut pas dire que le jeu de sons et lumières soit phénoménal, mais le rappeur donne tout ce qu’il a, s’accordant quelques pauses accroupi, pour le malheur des plus petits qui, comme pendant tout le concert, devront faire face à la marée de smartphones. La fin du concert arrive, Kanye West disparaît comme un éclair, le show aura duré une heure, mais aura tout de même marqué les esprits.

Côté glamour, on aura croisé dans les couloirs de la fondation, Adèle Exarchopoulos, l’actrice révélée dans La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, palme d’or de Cannes en 2013 ou encore le rappeur et acteur américain Mos Def. Bien entendu, pendant tout le concert, au balcon, Kim Kardashian était bien présente (les cheveux blonds – le scoop de la soirée …) dansant sur les paroles de son mari. A en croire les retournements incessants et les nombreuses photos vers ce balcon bien garni, la foule massée était également présente pour admirer la jeune femme au physique très célèbre depuis sa couverture du magazine Paper.

Visuels © Hugo Saadi

[Critique] « Le dernier coup de marteau » : Alix Delaporte retrouve Clotilde Hesme et Grégory Gadebois
Exposition « Migrations au féminin » à Paris. L’association « Génériques » rend hommage aux femmes migrantes à la mairie du Xe
Hugo Saadi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *