Actu
Virgil Was Here : le dernier défilé du créateur pour Louis Vuitton

Virgil Was Here : le dernier défilé du créateur pour Louis Vuitton

01 décembre 2021 | PAR Camille Bois Martin

Depuis l’annonce de son décès ce dimanche 28 novembre, Virgil Abloh a laissé derrière lui une mode qui n’était pas — et ne sera jamais — prête de lui dire au revoir. À Miami, hier soir, Louis Vuitton a présenté son dernier défilé Menswear Printemps-Été 2022 : Virgil était là. Et tout son génie avec lui.

Une imposante statue à l’effigie du créateur balisait l’entrée du défilé ; face à elle, une montgolfière rouge siglée Louis Vuitton semble l’attendre pour rejoindre le ciel. Entre ces deux installations, des invités émus prennent place.

À distance, les spectateurs virtuels attendent la fin du décompte Youtube afin d’assister à la retransmission du défilé : un jeune garçon anime les deux premières minutes de la vidéo. Perché sur son vélo, il  traverse de nombreux paysages et roule jusqu’à Miami où, depuis la plage du Maritime Marina, il aperçoit une montgolfière. Avant que le premier mannequin n’apparaisse à l’écran (ou sur la plage irl), l’enfant monte à bord de ce grand ballon rouge où une main l’attend pour commencer l’envol. Envol suivi par le début du défilé, créé justement par les mains de Virgil Abloh et son atelier. 

S’il s’agit, pour certaines des silhouettes, de tenues déjà présentées lors de la Fashion Week Homme de juin dernier, beaucoup sont inédites. Les tenues se déploient entre grandes parkas et shorts courts, all-back avec un sac turquoise, ou bien de vert et de bleu fluos mélangés, s’harmonisant au grès du fameux sigle LV. Un mannequin défile dans un ensemble rose bonbon, chemise-manteau-pantalon ceinturés. Un autre combine un mini short orange avec des moons boots et gants de ski accordés ainsi qu’un large manteau proche du poncho, aux motifs carrés reprenant les couleurs de la tenue : orange, bleus et blanc. Plus tard, une silhouette slalome entre les arbres et emporte dans sa marche un jupon à armature rose satiné. 

La collection vibre de la multiplicité des vêtements qui la composent, des moons boots aux mini-shorts. L’intensité des couleurs ajoute à l’intensité du moment : c’est le dernier défilé de Virgil Abloh, mais ce n’est pas la fin de la mode selon Abloh. La mode en progrès. Et les mots prononcés par directeur général de Louis Vuitton, Michael Burke, au début du défilé ne peuvent pas mieux résonner : « Virgil exprime encore son talent et sa vision uniques. […] Il a brisé les frontières, ouvert des portes et mis en lumière ses passions créatrices, art, design, music et, bien sûr mode, afin que tout le monde puisse entrevoir l’intérieur de notre industrie. Non seulement pour pouvoir rêver d’en faire partie mais aussi pour trouver les moyens de faire de ses rêves une réalité« . 

Journée mondiale de lutte contre le sida : pourquoi il faut regarder « It’s a sin »
Agenda ciné de la semaine du 1er décembre 2021
Camille Bois Martin
Étudiante en Master de Journalisme Culturel (Sorbonne Nouvelle)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration