Actu
Agenda ciné de la semaine du 1er décembre 2021

Agenda ciné de la semaine du 1er décembre 2021

01 décembre 2021 | PAR Elise Murat

Nouvelle semaine pour le 7ème art. Toute La Culture vous propose une sélection de film à voir dès le mercredi 1er décembre.

Madres paralelas, de Pedro Almodovar

Le prolixe réalisateur espagnol revient après La voix humaine pour nous livrer un conte étonnant sur la maternité ! Madres paralelas se passe à Madrid. Au début de cette histoire, Penelope Cruz (Janis), magnétique, photographe, jeune de 40 ans, est folle de joie à l’idée de bientôt accoucher, ce qui contraste en revanche avec Ana, une adolescente effrayée, pleine de remords, qu’elle rencontre à la maternité… Dans ce drame coloré et chargés d’émotions contradictoires,  Almodovar nous rappelle qu’il est un grand maitre l’art du trop. A voir ! Lire notre critique.

Le Diable n’existe pas de Mohammad Rasoulof

Réalisateur de cinéma Iranien, Rasoulof se sert de ses films pour montrer les travers dystopique de son pays d’origine. Après s’être fait confisqué son passeport, privé de sa liberté de travailler et de circuler, puis condamné à 1 an de prison ferme, Rasoulof décide de réaliser clandestinement Le Diable n’existe pas et remporte l’ours d’or à Berlin en 2020. Sorti cette semaine en salle en France, Le Diable n’existe pas nous parle en quatre courts métrages magnifiques d’un Iran où la peine de mort est encore en vigueur, et interroge sur l’exigence morale . Lire notre critique

La pièce rapportée de Antonin Peretjatko

Paul Château-Têtard, vieux garçon de 45 ans et pur produit du 16e arrondissement de Paris, prend le métro pour la première fois de sa vie et tombe amoureux d’une jeune guichetière, Ava, mais leur mariage n’est pas du goût de « maman », Adélaïde Château-Têtard, qu’on appelle aussi la Reine Mère. Regroupant Anaïs Demoustier en guichetière aux airs innocents, Josiane Balasko en belle mère d’un snobisme violent, et Philippe Katerine en idiot amoureux, cette comédie décalée intrigue !

Les choses humaines de Yvan Attal

Inspiré du livre de Karine Tuil, Les Choses Humaines présente l’histoire d’un jeune fils prodige, polytechnicien sur le point de partir à Stanford, issu d’une élite parisienne libérale , dont la trajectoire est stoppée en plein vol le jour ou il est accusée de viol par la fille du compagnon de sa mère. Yvan Attal s’attèle avec ce film à déployer la complexité de la délicate justice des violences sexuelles on montrant les différentes vérités du procès.

Visuel : Affiche Film Madres paralelas

Virgil Was Here : le dernier défilé du créateur pour Louis Vuitton
L’auteure Hélène Vignal reçoit la Pépite d’or du Salon de Montreuil
Elise Murat

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration