Pop / Rock
Un samedi soir au Bus Palladium

Un samedi soir au Bus Palladium

23 avril 2019 | PAR Pierre Poughon

Toute La Culture était samedi soir au Bus Palladium pour la découverte de deux groupes talentueux, deux pépites, dans le paysage du rock français.

Purrs

Purrs, c’est du garage Francais comme on les aime. Aux influences multiples, sincèrement, des centaines de noms sonnent dès les premiers accords, ils arrivent quand même à tirer leur épingle du jeu. Impressionnant de confiance malgré un public relativement froid à leur approche. Convainquant le Bus Palladium, un passager après l’autre, ils ont réussi une première première partie (oui en double) sans douter en étant juste eux-mêmes, et exploitant leur talent brut à l’excès, sans overdose. Vraiment à voir.

The Random Monsters

Le second et dernier groupe du soir était dans une autre mouvance. Plus lente, plus calme (quoi que), on retrouve devant nous quatre jeunes musiciens en pleine montée progressive. Avec presque aucun chant, du prog rock aux influences post punk retentit dans la salle. Le son grave, éclatant, à la limite de la transe, transperce jusqu’au cœur le public. Des frissons parcourent leurs échines du début à la fin du set. Tout pour un son instrumental monumental et parfaitement maîtrisé. Le rock français n’est pas mort, on en a eu deux exemples samedi soir.

Crédits Photos : Pochette de The Random Monsters – Going Home

Accords des corps avec Alice Ripoll au Centre Pompidou
Hyacinthe et la vie de « RAVE » [Interview]
Pierre Poughon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *