Pop / Rock
Lewis Evans entre amour et mélancolie dans « Le Rayon Vert »

Lewis Evans entre amour et mélancolie dans « Le Rayon Vert »

25 janvier 2021 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Auteur-compositeur et interprète britannique, Lewis Evans vient de sortir son nouvel EP Le Rayon Vert. Un projet de quatre chansons portées par la voix singulière et chaleureuse du chanteur. 

« Le Rayon Vert » est le titre du nouvel EP de Lewis Evans disponible depuis le 22 janvier 2021.

Il est de retour après ses deux premiers albums Half Way to Paradise (2015) et Man in a bubble (2018). Lewis Evans démarre l’année 2021 avec la sortie de son nouvel EP Le Rayon Vert sous le label ZRP. Le titre ne fait pas référence au film d’Eric Rohmer « Le Rayon Vert », mais plutôt à un bar du même nom situé à Saint-Pair-sur-Mer en Normandie. « J’ai choisi un titre en français parce que je voulais faire un clin d’œil à la France », explique le chanteur avec son léger accent britannique. 

À travers son nouvel EP, Lewis Evans nous présente quatre titres à haute teneur autobiographique et émotionnelle. C’est notamment le cas de la première chanson Rock in the sea, qui évoque la passion amoureuse et la difficulté d’entretenir cette passion. « Pour moi, la musique est une sorte de thérapie », développe le chanteur.

Les titres Hold on et Cocaine évoquent le thème de l’addiction, quand elle risque de faire voler en éclat la cellule familiale et détruit l’amour entre ses membres. La dernière chanson King of the jingle parle de l’artiste raté. « Je suis un artiste qui ne marche pas. Je n’ai pas dix millions de vues sur YouTube, se moque le chanteur. J’ai de la chance d’avoir des gens qui me soutiennent. Même si je ne me produis pas sur des Zéniths, j’ai quand même un public fidèle », relativise-t-il. 

Après avoir collaboré avec Keren Ann, Gaëtan Roussel et Juliette Armanet pour ses précédents projets, Lewis Evans s’est associé à David Ivar du groupe californien Herman Dune avec lequel il a pris contact via Whatsapp. C’est lui qui est à l’origine de la réalisation de ce projet. « Je voulais apporter une touche américaine à mon EP », explique Lewis Evans. Je ne suis pas quelqu’un qui idolâtre les artistes, mais Herman Dune a marqué mon adolescence. »

Malgré le contexte sanitaire, Lewis Evans espère malgré tout interpréter les titres de son EP sur scène. « Je ne vis qu’à travers ça », dit-il. Espérons que le souhait se concrétise pour le chanteur en 2021 ! 

Visuels : ©Label ZRP.

Lewis Evans, Le Rayon Vert, Label ZRP (4 titres)=1.Rock in the sea, 2.Hold on, 3.Cocaine, 4.King of the jingle

« Vie et destin du livre noir » : projection et débat en ligne le 27 janvier au Festival Français du Film Juif.
Agenda culturel de la semaine du 25 janvier
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture