Musique
Les voisins d’en face: Tout va bien…un nouvel album décoiffant !

Les voisins d’en face: Tout va bien…un nouvel album décoiffant !

21 juillet 2012 | PAR Marie Charlotte Mallard

Après un premier album, Phoque sorti en 2007 Les voisins d’en face reviennent avec un nouvel opus, TOUT VA BIEN, un rock punk décalé et déjanté comme on les aime. Drôle, sarcastique, plein d’auto-dérision et surtout électrique ce nouvel album se pose comme un véritable exutoire !

Une musique rageuse, teigneuse, beaucoup d’humour, le nouvel album de ce groupe  d’origine bordelaise est véritablement décoiffant ! Un rock à la fois nerveux et plein de bonne humeur,  au travers duquel il nous parle avec légèreté et humour, tant de l’angoisse fébrile de tout artiste face à la fameuse page blanche, que de la nostalgie des années 80, mais aussi du chômage, de ces moments de vie ou tout n’est pas toujours idyllique. Dans leurs chansons Les années 80, Les Voisins affichent autant leurs références musicales ( Noir Désir, les Wampas, les Vrp, la Mano Négra, les Souris Déglingués) que le spleen des années folles, ou internet, la tnt, les mp3 n’existaient pas, ainsi que les acteurs qui les ont marqués : Patrick Sabatier, Yannick Noah, Gold, Image, Gilbert Montagné, Plastick bertrand, Jeanne Mas, « Fofie Favier », Desproges et Coluche, autant que les héroïnes de ces séries qui ont marqué la jeunesse de bon nombre d’entre nous. Ils dépeignent également les vicissitudes du quotidien, notamment avec les chansons  » Un jour sans « , ces jours ou rien ne va ou l’on a juste envie de rester enfermés  et de tout casser, et évidemment ces histoires d’amours qui finissent mal et qui nous enragent dans leur titre « Le casse du siècle ». Enfin, leur titre Winnie l’ourson montre plus que les autres leur côté délirant, le groupe célébrant ici l’ancienne gloire de ce héros des tout- petits devenu fauché qui aujourd’hui tente de revenir et de prendre sa vengeance.

Musicalement inspirés de Trust, ACDC, Foo figther, les Bérurriers Noirs évidement, Les Voisins d’en face affichent des rythmiques vives et des mélodies impétueuses, comme dans leur chanson Tellement mieux, aux riffs accrocheurs, rappelant parfois même Offsprings. De même le titre Combien tu m’aimes, entre guitare hargneuse et fulminante rage et mélodie pleine de folie nous remémore l’esprit des Garçons Bouchers. Quand tu Bouges, affiche quant à elle en plus de l’humour, une douce frénésie, comme un doux vent de démence. A noter, quelques bons arrangements insérant saxophone et térémine au sein du groupe, le tout parfaitement équilibré. De manière globale, l’album s’ouvre et se clos sur des répliques de la fameuse série, lucile amour et rock&roll marquant d’autant plus le côté décalé et l’humour premier degré de ce groupe bordelais. En outre, les titres s’enchainent tous avec beaucoup de fluidité, de continuité, ce nouvel opus s’écoute donc très facilement et agréablement. Des voisins certes survoltés, délurés et bruyants, mais surtout un groupe festif, energique sans non plus être trop brutal. Bref, un bon petit rock punk ravageur sur lequel on prend plaisir à sauter, crier, se défouler, se décoiffer !!

Renseignements: http://www.voisinsdenface.fr/

Danza 220 v, le flamenco brut et contemporain à Paris Quartier d’été
Sujets à vif au festival d’Avignon, suite et fin
Marie Charlotte Mallard
Titulaire d’un Master II de Littérature Française à la Sorbonne (Paris IV), d’un Prix de Perfectionnement de Hautbois et d’une Médaille d’Or de Musique de Chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, Marie-Charlotte Mallard s’exerce pendant deux ans au micro d’IDFM Radio avant de rejoindre la rédaction de Toute la Culture en Janvier 2012. Forte de ses compétences littéraires et de son oreille de musicienne elle écrit principalement en musique classique et littérature. Néanmoins, ses goûts musicaux l’amènent également à écrire sur le rock et la variété.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture