Musique
Le merveilleux hommage à Michel Legrand à la Maison de la Radio

Le merveilleux hommage à Michel Legrand à la Maison de la Radio

31 janvier 2022 | PAR Margot Wallemme

La Maison de la Radio et de la Musique ne pouvait faire un plus bel hommage à Michel Legrand. Le grand compositeur, immortel par sa musique, s’est fait écouter durant trois soirées. Entre grands classiques, incontournables revisités et raretés presque oubliées, les concerts esquissent la diversité de son œuvre et font entendre sa résonance chez les nouveaux compositeurs.

Une ouverture riche en émotions et en chansons 

Des grands noms, des amis, réunis pour le concert de 20h du jeudi 27 janvier. Ils nous offrent une superbe musique, pleine d’émotions et révèlent la diversité de l’œuvre de Michel Legrand. Musiques de film, chansons, entre symphonie et jazz, le compositeur se baladait dans les styles, défiait les genres musicaux. Pas besoin d’images, la musique se vit sans film. 

Le concert regroupe Nathalie Dessay, Camille Bertault, Claude Egea, Denis Leloup, Hervé Sellin, François Laizeau, Pierre Boussaguet, pour ne citer qu’eux. Accompagnés par l’orchestre philharmonique de radio France, sous la baguette de Mathieu Herzog, ils jouent avec une complicité incroyable. La douceur enchantée de La valse des lilas contrebalance la dynamique dynamite du Cinéma, Nathalie Dessay se révèle d’une puissance que l’on avait presque oubliée. Avec Mon dernier concert, elle nous transporte vers une effervescence de frissons. 

Pour Michel, l’hommage inédit de Jean-Claude Vannier à Michel Legrand, humidifie les yeux. L’émotion est poussée à son paroxysme quand celui-ci fait sonner le célesta d’une sensibilité unique. Le plaisir de ce concert aurait pu durer des heures, on aurait voulu que ça ne s’arrête jamais.

La musique à l’image   

Le concert du vendredi 28 janvier, 100% musiques de film, a mis à l’honneur les jeunes compositeurs pour la remise du prix France Musique-SACEM de la musique de film. Après un premier acte généreux et symphonique, reprenant les beaux classiques de la musique de film de Legrand, différentes courtes variations sur des thèmes de Michel Legrand se sont succédées. 

Car la musique de Michel Legrand, par sa richesse et son éclectisme, ne cessera d’inspirer les musiciens. Sans cesse arrangés, revisités, les grands thèmes se nichent ici dans les variations des élèves de la classe de composition de musique à l’image du CNSMD de Paris. Telles des morceaux de réception académiques, les pièces font découvrir en quelques minutes la belle diversité de l’univers des compositeurs de demain.

Le Sacre du Tympan, Fred Pallem et Michel Legrand

Comme une deuxième langue, le jazz constitue une part importante de l’œuvre de Michel Legrand. Pour la clôture en beauté d’un hommage réussit, le concert du 29 janvier propose de faire jazzer ses musiques.

Le Sacre du Tympan, sous la direction artistique de Fred Pallem, revisite une sélection de titres accompagné par un pupitre de cordes, le tout sous la baguette de Mathieu Herzog. Cultes ou rares, les musiques s’enchaînent et mélangent orchestre symphonique et big band. L’expérimentation brouillonne mais aboutit à une admirable représentation, pétillante et entraînante. Les derniers titres, particulièrement ceux composés par Fred Pallem, sont tout simplement superbes.

 

Tous les concerts sont à (re)écouter sur France Musique et les deux premiers à (re)voir sur Arte Concert.

Le festival Trente Trente pour sa 18e édition affiche complet
« Brefs entretiens avec des femmes exceptionnelles », de Joan Yago, par Le grand cerf bleu
Margot Wallemme

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture